Lors d’une conférence de presse tenue la semaine dernière au siège du groupe Volkswagen à Wolfsburg, son PDG Herbert Diess s’est exprimé en termes élogieux à propos de son concurrent, Tesla. Une déclaration qui fait écho à un récent tweet d’Elon Musk dans lequel le grand chef du constructeur californien félicitait Herbert Diess pour son engagement en faveur de l’électromobilité.

En fait, l’événement portait sur la présentation de la nouvelle Volkswagen Golf. Lors d’une séance de questions-réponses, quelques journalistes ont interrogé le patron du groupe Volkswagen au sujet de son concurrent californien. La taille de Tesla ne serait-elle pas trop petite pour assurer sa survie ? Ils s’attendaient vraisemblablement à une réponse affirmative, mais Herbert Diess les a étonnés en contestant cette opinion. « Tesla n’est pas un fabricant de niche », a-t-il déclaré, « la Model 3 est un modèle de masse et Tesla est l’un des plus grands constructeurs de voitures électriques ».

Le CEO du premier constructeur automobile mondial ne s’est pas contenté de cette simple mise au point. Il a poursuivi en termes élogieux à l’adresse du pionnier des voitures électriques premium : « Nous avons beaucoup de respect pour Tesla, nous prenons ce concurrent très au sérieux ». Toutefois Herbert Diess rappelle que l’industrie automobile est très avide de capitaux et qu’elle l’est encore plus depuis l’avènement de l’électromobilité. La grande question qui se pose à Tesla pour la poursuite de son expansion mondiale est donc de savoir si le marché des capitaux sera toujours prêt à la financer malgré des pertes récurrentes. L’annonce d’un cashflow positif dégagé par Tesla au cours du dernier trimestre, après l’achèvement de sa nouvelle usine chinoise, constitue donc une nouvelle rassurante.

Herbert Diess avait déjà exprimé par le passé son estime pour son challenger californien. Lors du récent salon de Francfort il a notamment confié qu’il admirait ce que Tesla a réussi à faire. Certains médias ont même affirmé qu’il aurait montré de l’intérêt pour une prise de contrôle de Tesla par Volkswagen, mais un porte-parole du groupe allemand a formellement démenti cette info.



Le respect dont Herbert Diess fait preuve à l’égard de l’entreprise d’Elon Musk semble réciproque puisqu’en septembre ce dernier s’est porté à la défense du patron de VW lorsque celui-ci a dû faire face à des accusations dans le cadre du dieselgate. « Herbert Diess fait plus pour l’électromobilité que tout autre grand constructeur automobile. La santé de la planète devrait primer. Il a définitivement mon soutien » avait-il alors déclaré sur Twitter.