Moins de deux mois après l’ouverture des paiements en Bitcoin, Tesla arrête cette option. Elon Musk a expliqué sur Twitter que le minage et les transactions de la cryptomonnaie sont trop énergivores. Un argument étonnant qui cache sans doute une autre motivation.

Depuis le début d’année, Elon Musk mise gros sur les cryptomonnaies. Au point que fin mars, Tesla a ouvert à ses clients la possibilité d’acheter ses voitures en Bitcoin. Deux mois plus tôt, le cours de la monnaie virtuelle avait explosé quand Tesla y avait investi 1,5 milliard de dollars.

Depuis, Musk fait l’apologie du Dogecoin, une cryptomonnaie née comme un canular. Toujours convaincu que ce type de paiement est l’avenir, le PDG de Tesla a toutefois annoncé que le paiement en Bitcoin était interrompu. Sans que l’on ne sache si cette interruption est temporaire ou permanente, c’est bien le motif environnemental que Musk met en avant.

« Tesla a suspendu les achats de véhicules avec le Bitcoin », a écrit Musk sur Twitter. « Nous sommes inquiets de l’augmentation rapide de l’utilisation d’énergies fossiles pour le minage et les transactions du Bitcoin. En particulier du charbon, qui a les pires émissions pour un carburant. »



« La cryptomonnaie est une bonne idée à plusieurs niveaux et nous croyons qu’elle a un avenir prometteur. Mais cela ne peut pas être au détriment d’un gros coût environnemental. Tesla ne vendra plus de Bitcoin et nous les utiliserons pour des transactions quand le minage passera aux énergies durables. »

Avis de l'auteur

Tesla a-t-il lancé le paiement en Bitcoin trop tôt ? Il n’est pas impossible que la marque ait encore des difficultés à bien faire fonctionner sa nouvelle monnaie. En effet, le motif écologique paraît être l’alibi parfait.

Les conséquences environnementales du minage et des transactions en Bitcoin ne sont en effet pas nouvelles. Elles étaient déjà conséquentes, sinon catastrophiques, lorsque le constructeur californien a ouvert cette option.

Il se pourrait que la gestion des transactions en monnaie virtuelle soit la véritable raison de cette interruption. Cependant, compte tenu de l’empreinte environnementale bien réelle de la cryptomonnaie, ce choix est positif.

Pour Tesla, c’est aussi l’occasion de montrer à ses clients et à son public que la marque les écoute. En effet, le rapprochement de Tesla et du Bitcoin avait fait largement réagir, de nombreux observateurs dénonçant le paradoxe entre la création de voitures plus écologiques et l’encouragement à utiliser des processus très polluants pour effectuer des transactions.