Afin de devenir un des grands acteurs français et mondial de la mobilité hydrogène, l’équipementier Faurecia et le manufacturier Michelin s'unissent dans la coentreprise Symbio.

Filiale de Michelin depuis février, Symbio devient une nouvelle coentreprise grâce à l’arrivée du nouveau copropriétaire Faurecia. Les deux entités ont signé un protocole d’accord ce 11 mars 2019 pour y regrouper leurs activités pile à hydrogène.

Symbio aura pour principale activité la production de piles « pour les véhicules légers, utilitaires et les poids lourds ». Créée en 2010, l’entreprise a converti de nombreux véhicules à l’hydrogène, dont plus de 150 Renault Grand Kangoo.

L’ambition des deux groupes français « est de créer un pôle d’excellence relatif à l’hydrogène en France ». Le Directeur général de Faurecia, Patrick Koller, ajoute vouloir devenir « un leader mondial de la mobilité hydrogène ». Le futur président de Michelin, Florent Menegaux, précise que Symbio « va faciliter l’émergence et le développement de la mobilité hydrogène ».

L’hydrogène, un « complément à l’électrique »

Pour appuyer sa légitimité, la coentreprise souligne l’intérêt de l’hydrogène dans la mobilité durable. « La technologie de la pile à combustible est complémentaire à la technologie batterie » assure le communiqué « en particulier pour les cas d’usage nécessitant une forte intensité d’utilisation et une plus grande autonomie. »

Symbio devient la coentreprise de Faurecia et Michelin pour la mobilité hydrogène
3.3 (65.33%) 15 votes