Fruit d’une joint-venture entre JAC et Volkswagen, le SUV électrique SOL E20X vient d’entamer sa commercialisation en Chine avec presque un an de retard par rapport au calendrier initial.

Révélé en avril 2018 lors du salon de l’automobile de Pékin, le SOL EX20 aura pris du retard sur le calendrier initial. D’abord annoncée pour la fin d’année dernière, sa commercialisation vient à peine de débuter en Chine où le modèle est désormais disponible à la commande.

Par rapport au premier modèle révélé l’an dernier, la puissance a été légèrement relevée, passant de 85 à 92 kW. Du côté de la batterie, on retrouve un pack de 49,5 kWh. Equipé de cellules issues du fournisseurs chinois Lishen, celui-ci promet jusqu’à 402 km d’autonomie selon le cycle d’homologation chinois.  Situé à l’avant, le port de charge autorise une charge à 80 % en 50 minutes, probablement via le standard rapide chinois GB/T.

Vendu 128.000 RMB (16.450 euros) dans sa version de base une fois déduites les aides des autorités chinoises, le SOL E20X se révèle plutôt bien équipé. Il reçoit de série système de démarrage sans clé, écran de navigation 8 pouces, instrumentation numérique, avertisseur d’angle mort, aide au stationnement, connexion LTE. Une version plus haut de gamme est également disponible moyennant 138.000 RMB (17730 euros). A préciser que l’E20X a aussi un équivalent chez JAC. Baptisé iEV7S, il reprend la même configuration technique mais avec un niveau d’équipements inférieur à celui du modèle de SOL.

Publicité


Anecdote : long de 4,13 m, l’E20X n’est pas sans rappeler les lignes des modèles de Seat. Et pour cause : avant d’opter pour SOL, Volkswagen et JAC songeaient à commercialiser le modèle sous la marque Seat, ou « Xiyate » dans sa traduction chinoise.

 

Publicité