A peine lancée et déjà un succès ! La Toyota Mirai aurait dépassé ses objectifs de ventes 2015 au Japon.

Si l’agence de presse Nikkei a annoncé un millier de commandes, Toyota reste plus flou, se contentant d’indiquer que « le nombre de commandes dépassait le chiffre de 400 », soit le quota prévu au Japon sur les 700 véhicules que le constructeur compte écouler dans le monde l’an prochain.

Les clients japonais, majoritairement des entreprises et des administrations, n’ont donc pas été freinés par le tarif (7,24 millions de yens, soit 50000 euros environ) de la première voiture à hydrogène du constructeur nippon.

Vers une augmentation des capacités de production

Face à ce succès, Toyota songerait déjà à accélérer la cadence en triplant ses volumes de production. Une restructuration qui, selon Nikkei, nécessiterait quelques 135 millions d’investissements au constructeur.



« La demande est relativement forte au Japon et Toyota doit rapidement préparer l’augmentation de production pour pouvoir exporter » a précisé le quotidien japonais.

Après le Japon, la Mirai devrait être lancée en septembre 2015 aux États-Unis et dans certains pays européens (Royaume-Uni, Allemagne et Danemark) où elle sera proposée à partir de 66.000 euros. Son arrivée en France ne devrait pas intervenir avant 2017…