L’Allemagne, à l’inverse de la France, a décidé de mettre en place une filière automobile basée sur l’hydrogène et déploie désormais un réseau de stations.

Air Liquide a annoncé avoir signé un accord de principe avec les partenaires d’une initiative appelé H2 Mobility. Elle vise à déployer un réseau de stations permettant de faire le plein en hydrogène.

Pour l’instant, une quinzaine de stations, mises en place par Air Liquide, sont actives dans le pays. À horizon 2023, ce sont 400 stations qui devraient être installées. On imagine aisément que les constructeurs allemands seront les premiers bénéficiaires de cet investissement.

Pendant ce temps-là, en France, le développement de l’hydrogène semble toujours au point mort…

Publicité


Publicité