Différents médias étrangers rapportent des propos d’Emmanuel Bouvier, directeur commercial du secteur des voitures électriques de Renault, qui pourraient confirmer ce programme.

Afin de répliquer aux compactes et petites berlines électriques mises en avant par différents constructeurs en Europe, le Losange travaillerait sur un modèle d’un segment supérieur à la ZOE et qui pourrait être une déclinaison de sa City K-ZE. L’engin s’appuierait sur une plateforme commune aux 3 partenaires de l’alliance : Renault, Nissan et Mitsubishi.

A l’origine, la City K-ZE est un modèle low cost, façon SUV, fabriqué en Chine, a priori réservé à certains marchés asiatiques. Le Losange y voit sans doute désormais une arme efficace pour être présent sur des marchés où les Tesla Model 3 et Volkswagen ID.3 sont pressenties de façon durable en tête des ventes.

L’atout majeur de Renault serait alors de proposer une concurrente à un tarif bien plus abordable et attractif.

Publicité


Sans vouloir entretenir l’idée de cibles à abattre, Emmanuel Bouvier valide l’idée que le Losange souhaite « couvrir une plus grande part du marché » des voitures particulières électriques.

Publicité