Le Jury de Déontologie Publicitaire vient de rappeler à l’ordre 4 constructeurs automobiles par rapport à leur communication autour des véhicules électriques.

Les lecteurs réguliers d’Automobile Propre le savent, une voiture électrique n’est jamais tout à fait propre : la production du véhicule et l’électricité qui est nécessaire pour l’alimenter ne sont pas sans impact sur notre environnement. Logique.

Mais une association, l’Observatoire du Nucléaire, une association anti-nucléaire, veut visiblement qu’il n’y ait pas d’amalgames. Elle a porté plainte contre des constructeurs automobiles qui utilisaient les mots suivants dans leur communication autour de la voiture électrique : « propre », « écolo », « verte », etc…

La décision du Jury de Déontologie Publicitaire vient de tomber et elle sanctionne 4 constructeurs automobiles (Renault, Citroën, Opel et Bolloré). Nissan et Mitsubishi devraient aussi passer sur le grill au mois d’octobre.

Publicité


Concrètement, ces entreprises vont devoir modifier leurs publicités pour prendre en compte qu’un « véhicule, électrique ou non, n’est JAMAIS « propre » ou « écologique » » selon les mots de l’association plaignante.

Il reste à savoir quand l’association portera plainte contre Automobile Propre qui parle de la voiture électrique sur un site qui porte un tel nom…

Publicité