Catégories : Stratégie
| Sur
31 octobre 2019 10:07

PSA et Fiat-Chrysler officialisent leur prochaine fusion

Par Matthieu LAURAUX

Tout est allé très vite, puisque les premières informations sont remontées de la voix du Wall Street Journal mardi soir. Ce jeudi matin 31 octobre, le groupe PSA a confirmé l’avancée du projet de fusion 50/50 avec FCA. Le groupe italo-américain possède Fiat et Chrysler, mais aussi Jeep, Dodge, RAM, Alfa Romeo, Maserati, Abarth et Lancia. L’union pourrait se sceller dans « quelques semaines ».

Ce rapprochement permettrait au nouveau groupe PSA-FCA de devenir le 4ème constructeur automobile mondial. Avec 8,7 millions de véhicules, cette nouvelle entité se situera derrière le podium de Renault-Nissan-Mitsubishi, Toyota et Volkswagen. Il sera cependant au coude-à-coude pour ce Top 4, General Motors ayant écoulé aussi 8,77 millions d’unités en 2018.

Une chance pour l’électrique ?

On vous en parlait mercredi, la fusion PSA-FCA permettrait d’accélérer le développement de véhicules électriques. En effet, les deux acteurs veulent relever ensemble « les nouveaux défis en matière de mobilité connectée, électrifiée, partagée et autonome ».

Les économies visées seraient de 3,7 milliards d’euros à terme, notamment dans « les moteurs électrifiés, la voiture autonome et les technologies digitales et connectées ». Si PSA a amorcé le virage électrifié (Peugeot e-208, Opel Grandland X Hybrid4, etc), FCA accuse un retard indéniable, la seule Fiat 500 électrique n’arrivant qu’en 2020.

Enfin, ce mariage pourrait accélérer le retour de Peugeot en Amérique du Nord, et permettre à FCA d’exister en Chine.

Matthieu LAURAUX

Lire les commentaires

  • Nous assistons à la mutation du secteur automobile comme celui de l’informatique : celui de l’assemblage 😉

    • Comme quand HP a absorbé Compaq : prévu : 1 + 1 = 2
      réalisé : 1 + 1 = 1.2
      Espérons que ça n'arrivera pour les encore nombreux salariés de ce ces deux entités

  • Que peut donner la fusion de deux canards boiteux? PSA qui a perdu 10% de ses ventes depuis 9 mois et probablement pas mieux pour FCA.
    Au moins PSA peut espérer vendre des électriques en Amérique du Nord.

    • Sans commenter sur le côté qualité des produits, il y a une opération gagnant-gagnant ici. PSA avait déjà exprimé le désir de revenir en Amérique du nord, elle pourra le faire plus rapidement et à moindre coût via le réseau Chrysler (ce que FCA a fait avec Fiat).

      FCA a des visées internationales avec ses marques Dodge et Jeep. Elle pourra aussi compter sur le réseau et les structures administratives locales de PSA plutôt que de déployer elle-même sa stratégie.

      • Dodge et Jeep en Europe et en Chine c’est pour juste payer amendes! PSA en Amérique du Nord oui pourquoi pas, mais cela n’a jamais été facile.

  • Mais ils vont le faire... comme toujours fuite en avant, envie de laisser une trace... voir "après moi le chaos"... le compte à rebours a démarré... on refait un point dans 1 an pour voir si les promesses d'économie, de maintien de sites sans licencier... seront respectées... alors que tout le monde sait que c'est totalement contradictoire et anti productivité. De mémoire ils demandaient combien de Milliards à Renault en compensation du 50/50 ? Et là on n'en parle pas ? PSA est-il si gros ?

    • 50/50 est très bien négocié de PSA dont le chiffre d'affaire et les bénéfices sont inférieurs de 33% à FCA. Quand à Renault, il ne fait que 50% du chiffre d'affaire de FCA. Il faut arrêter l'arrogance.

      • Le dieu Dollar te le mettra profond quand il l'aura décidé. Voir Société Générale, Alcatel, Alstom et combien d'autres.

  • "mobilité connectée [...] partagée"
    Ils vont à grand pas vers le MAAS pour lequel PSA a beaucoup d'avance.
    Cela permettra de le développer sur les marchés historiques de FCA mais avec les produits de ses constructeurs.

  • On a donc les deux constructeurs avec les masses moyennes les plus faibles qui fusionnent.
    C’est Karima qui va être contente : https://www.france.tv/france-5/la-quotidienne/la-quotidienne-saison-7/1062021-transports-electriques-est-ce-si-fantastique.html
    Karima DELLI à 52’05 : « Je crois que c’est pas tellement un système de mode. Je crois que l’industrie automobile aujourd’hui, qui est responsable d’un dixième du CO2, n’a pas pris conscience qu’on était dans un moment historique et ne prend pas conscience de la crise climatique parce que moi je peux vous dire ils savent faire des petites voitures légères pour tout le monde, pourquoi ils ne le font pas ? ».
    Le seul souci c’est que la règle qu’elle a votée et qu’elle défend, les oblige à augmenter la masse moyenne de leur production, en sortant des voitures électriques bien lourdes et des hybrides rechargeables elles aussi bien lourdes.

    Pourtant la solution passe bien par l’allégement et par les véhicules de nos deux champions, les mini-citadines pour FIAT et les citadines pour PSA.

  • La médiocrité électrique, en plus gros! Bonne chance quand-même.

    Toujours plus de fusions dans tous les domaines. Cela signifie toujours moins d'entreprises indépendantes. Et plus de multinationales qui rendent les États (les démocraties) toujours plus faibles. Le pognon est de moins en moins dans les trésors "publics" et de plus en plus dans les "groupes", gafa ou autres.

    L'évolution du monde est inquiétante. L'émergence d'un nouveau (Tesla) parmi les titans relève du miracle. Combien de temps durera-t-il? Avant de se faire lui aussi "fusionner". Par VW, au hasard.

    Il y a 100 ans les USA avaient inventé les lois anti-trust. Un concept génial, aujourd'hui complétement oublié ou contourné par les descendants de ceux qui l'avaient créé.

  • Si l'histoire de leur coopération sur les utilitaires légers se répète, c'est une très bonne nouvelle pour les deux. Personellement, je vois beaucoup de complémentarité entre les 2 groupes. Ils sont en retard sur l'électrique, PSA y a de l'avance et pourra en tirer profit. FCA n'a pas d'ardoise financière et est fort sur des marchés et des segments où PSA est totalement absent: Amérique du Nord, Amérique du Sud, SUV, Pickup, voiture de sport et de très haut de gamme.

    Je leur souhaite de réussir.

    • Nous aussi on leur souhaite de réussir car leurs situations actuelles n’est pas très enviable. Mais quand on a conscience de ses faiblesses, cela peut en faire une force.

    • pour les utilitaires on pourra peut être enfin avoir un fourgon badger psa avec une boite auto alors que le même existe chez Fiat ....alors s' il faut fusionner pour arriver à ça je peus etre un peu inquiet non?

    • PSA de l'avance dans l'électrique ??? Désole, mais non, pas vraiment ...car il n'a même pas commercialisé son premier modèle (la Ion n'étant qu'ne mistu rebadgée, et feu la 106...).
      C'est vrai que chez FCA, c'est encore pire, et que pour se consoler ils peuvent se dire que ceux qui avaient de l'avance comme Renault (Zoé), Nissan (Leaf) et BM (I3) l'ont perdu, à force de faire du surplace, et régressent.
      Ces marques devraient déjà avoir une gamme de VE (au moins 3), hors on en est loin; et la tergiversation de certaines avec les hybrides rechargeables est significatif de leur incertitude et de leur manque de volontarisme pour les VE, qu'ils ne sortent visiblement que contraints et forcés.....

      • Quand j'ai dit "de l'avance", c'était en comparaison avec FCA. PSA n'est pas Tesla nous sommes bien d'accord.

Ce site utilise les cookies.