Pollution au Nox : Renault, Opel et Ford pointés du doigt

Deux ONG viennent de révéler les premiers résultats des tests réalisés par l’UTAC dans le cadre de la « Commission Royal » suite au scandale du diesel Volkswagen. Un premier rapport qui démontre de fortes disparités entre les constructeurs et des émissions de Nox bien au-delà des seuils chez trois d’entre eux : Renault, Opel et Ford.

Les premiers résultats de la commission d’enquête sur les émissions « réelles » des véhicules viennent de tomber ! Dans une publication commune, France Nature Environnement (FNE) et le Réseau Action Climat (RAC) dévoilent une première infographie sous forme de tableau à deux colonnes : a gauche, les résultats des tests réalisés en laboratoire et à droite les résultats constatés en utilisation « réelle », le nuage orange correspond au seuil imposé et le gris à celui constaté lors des tests.

Ainsi, si certaines marques – comme Toyota, PSA et BMW – n’affichent que peu d’écart entre les tests réalisés en laboratoires et les tests « réels », trois constructeurs dépassent de loin la norme imposée sur les Nox : Opel, Renault et Ford.

Des résultats qui confirment l’utilisation de systèmes antipollution inadaptés aux conditions d’usage réel et uniquement calibrés pour passer avec succès les protocoles d’homologation.



Nouvelle série de résultats le 18 février

Si ces premiers résultats ne comprenaient les données que de 22 véhicules parmi la centaine testée dans le cadre de la commission d’enquête, une deuxième série de résultats devrait être annoncée ce jeudi 18 février par le ministère de l’écologie.

infographie-pollution-nox