Le groupe coréen Samsung prévoit d’investir trois milliards de yuans, soit environ 408 millions d’euros, pour entrer au capital de BYD. Objectif : peser davantage de poids au sein du constructeur chinois pour le choix des batteries de ses futurs véhicules électriques.

Avec cet investissement, Shanghai Samsung Semiconductor, filiale du géant coréen, devrait posséder 1,92% du capital de BYD pour en devenir le neuvième actionnaire. Via l’émission de nouvelles actions pour un montant global de 14,5 milliards de yuans (1,97 mds EUR), BYD a fait rentrer six nouveaux investisseurs à son capital, dont Samsung.

Alors que les ventes de véhicules rechargeables du constructeur en Chine ont approché les 10.000 immatriculations en Juin, BYD souhaite se servir de ces fonds pour accélérer la production de batteries et étendre sa gamme de véhicules écologiques. A ce jour, BYD propose cinq modèles « plug-in » sur son marché domestique, dont trois 100 % électriques et deux hybrides rechargeables. Leur commercialisation en Europe n’est pas d’actualité.

Quant à Samsung, son entrée au capital du groupe chinois est loin d’être totalement désintéressée, le géant coréen souhaitant avoir plus de poids dans les futures négociations liées au choix du ou des fournisseurs de batteries des véhicules électriques de BYD.



Evolution des ventes de véhicules rechargeables BYD en Chine - Source : InsideEVs.Com