Micro Mobility Systems a confirmé le lancement de la phase de tests pour sa Microlino. Le petit véhicule a quitté l’usine sous forme de prototype et son homologation aura lieu cet été pour l’Europe. La production devrait démarrer dans la foulée, en septembre.

La Microlino continue d’approcher de sa commercialisation, et Micro Mobility Systems a confirmé les étapes à venir. Le constructeur suisse a confirmé que la production débuterait après les phases de tests et l’homologation. Cette dernière devrait ainsi avoir lieu cet été, quand les tests prendront fin. Le projet suit pour l’instant le timing prévu l’an dernier.

Une fois l’homologation terminée, et sous réserve qu’il n’y ait pas de retard ou de modifications, la production débutera. L’objectif de Micro Mobility Systems est d’accélérer progressivement la production pour débuter les livraisons.

« Le comportement a grandement progressé depuis la Microlino 1.0″, a déclaré le PDG de Microlino AG, Merlin Ouboter. La firme veut impérativement conserver la qualité de la voiture, un objectif prioritaire sur le rythme de production.



Un prototype est déjà sur les routes et donne déjà une bonne idée de la philosophie du véhicule. Un deuxième prototype prendra ensuite la route, le mois prochain, avant un troisième en avril ou mai. Celui-ci sera le dernier et conclura cette phase spécifique des tests. Les prototypes suivants seront des véhicules de présérie.

Les livraisons de la Microlino pourraient ainsi débuter en fin d’année, ou début 2022. Le véhicule est disponible à un prix avoisinant les 12 000 euros. Il propose environ 200 km d’autonomie.