Vue technique provisoire Mercedes eSprinter 2023

L’utilitaire électrique reçoit confirmation d’une descendance, et ce dès l’année 2023. Il sera produit dans 3 usines dont 2 en Allemagne.

Version 100 % électrique du Sprinter, le Mercedes eSprinter est encore très jeune dans la gamme d’utilitaires à l’étoile. Malgré ce constat, son avenir se dessine déjà avec une date pour son remplaçant.

La seconde génération du fourgon électrique, que l’on pensait arriver courant 2025, sera pour le second semestre 2023. Basé sur la nouvelle plateforme EVP (Electric Versatility Platform), il bénéficiera d’un investissement de 350 millions d’euros.

3 usines pour 1 fourgon

La production de l’eSprinter sera répartie entre trois usines du constructeur. L’explication tient dans la volonté de flexibilité de Mercedes, en fonction de la demande et des marchés. La marque proposera notamment une version châssis pour des conversions en « ambulance, camping-car ou transport frigorifique ».



Deux sites seront localisés en Allemagne, à Düsseldorf (lieu d’assemblage de l’actuel eSprinter) et Ludwigsfelde. L’autre usine sera basée aux États-Unis à Charleston (Caroline du Sud). Celle-ci fabrique déjà des Sprinter, mais à moteur thermique. Sur chaque site, Mercedes va investir 50 millions d’euros pour financer l’adaptation des lignes de production.

Mercedes eSprinter 2023 configurations