Après la Speedtail, McLaren lancera une nouvelle sportive hybride qui laisse désormais connaître son nom : Artura.

L’électrification arrive en masse dans le monde des supercars. Après avoir touché le haut de la chaîne alimentaire automobile avec la Sainte Trinité représentée par les Ferrari LaFerrari, McLaren P1 et Porsche 918 Spyder, la technologie hybride gagne le segment des GT. Ainsi, les Ferrari SF90 et Honda NSX composeront bientôt avec la McLaren Artura.

Cette nouvelle GT offrira au plus grand nombre (tout est relatif) la technologie hybride de la marque et inaugurera de nouveaux éléments techniques. McLaren n’a pas encore précisé les caractéristiques techniques de la prochaine GT, mais celle-ci devrait embarquer un V6 biturbo hybride rechargeable capable d’assurer des trajets quotidiens sans émission, soit une fourchette comprise entre 30 et 40 km.



Une nouvelle cellule en carbone pour maintenir le poids

L’ensemble mécanique sera installé dans une nouvelle plateforme notamment composée d’une inédite cellule en fibre de carbone, spécialement adaptée à la technologie hybride. Tout aussi rigide que les précédentes moutures, elle a notamment été étudiée pour maintenir la surcharge pondérale de la technologie hybride rechargeable sous la barre des 40 kg.

La puissance maximale de la McLaren Artura ne devrait pas se situer sous la barre des 600 ch, le minimum syndical dans le segment. Mais nous sommes intimement convaincus qu’elle devrait plutôt tutoyer les 700 ch, aux portes de la gamme Super Series de la marque.