un futur suv chez lucid motors

A l'initiative de la berline électrique Lucid Air, Lucid Motors envisagerait de produire aussi un SUV . Une annonce non officielle, alors que la société peine à boucler son plan de financement.

Prés de 650 kilomètres d’autonomie, conduite autonome, une vitesse maximale supérieure à 350 km/h et le 0 à 100km/h en moins de 2,5 secondes. Telle est la promesse de la Lucid Air, berline électrique présentée en 2016 par Lucid Motors.

Alors que la livraison des premiers modèles est prévue pour fin 2020, The Verge révèle que deux sources concordantes confirment la production probable d’un SUV. Peter Rawlinson, directeur de la technologie de Lucid Motors (ex-ingénieur principal de la Tesla Model S), n’a pas nié ces informations, se contentant d’un laconique « nous avons à l’esprit un plan pour les modèles futurs et nous espérons pouvoir le clarifier plus tard cette année».

C’est sous la pression du fonds d’investissement public saoudien (Saudi Investment Fund – PIF) que le projet de SUV a émergé si rapidement. Alors que la construction de l’usine n’est toujours pas entamée (malgré une annonce initiale de livraison des premiers véhicules à compter de 2018),  PIF, qui a investi 1 milliards de dollars, souhaite sécuriser son investissement. Un élargissement de la gamme aux très gros 4×4 électriques de luxe lui offrirait davantage de garantie.

Dans la suite de ses partenariats avec Electrify America et le fond Arizona Trinity Capital , et après l’échec de ses négociations avec Ford, l’entrée du fond saoudien, si elle est validée par le gouvernement américain, permettrait à Lucid Motors de disposer des moyens de ses ambitions et de bâtir enfin son unité de production.