La start-up californienne Lucid Motors manquait d'argent pour tenir les délais de sortie de son premier modèle. Elle vient de lever 855 millions d'euros grâce à l'investissement du fond souverain saoudien PIF.

1000 chevaux et une batterie de 130 kWh : la Lucid Air doit être un chef-d’œuvre de l’automobile électrique. Le véhicule devrait être commercialisé au premier trimestre 2020. Encore faut-il posséder l’argent nécessaire à sa production. Lucid avait levé le pied jusqu’à l’arrivée du Public investment fund (PIF), le fond souverain saoudien, qui va injecter 855 millions d’euros dans le constructeur.

Une somme qui va permettre à Lucid d’entamer la construction de sa première usine. Le néo-constructeur doit également achever la conception de son premier véhicule et mener les phases d’essais et homologations nécessaires à sa commercialisation. Pour l’Arabie Saoudite, cet investissement permet de préparer la période post-pétrole. Probable effet collatéral de l’annonce : le titre Tesla a perdu 3,35% hier à Wall Street.

Lucid Motors lève 1 milliard d’euros via l’Arabie Saoudite
4 (80%) 6 votes