Un prototype du Tesla Semi a été observé au cours d'un essai au nord de la Californie. Stationné sur un parking, le camion sans sa remorque a pu être photographié en détails.

Prévu pour 2020, le camion électrique Tesla se fait attendre. L’engin, déjà pré-commandé à plusieurs centaines d’exemplaires par des multinationales, est toujours en phase de tests. Un lecteur du site américain Electrek a pu l’observer à Rocklin près de Sacramento. Il a notamment pu photographier le « frunk », ce coffre placé à l’avant comme sur les Model S et X, du prototype. En pause sur un parking, le Semi a peut-être parcouru les 230 km qui séparent Rocklin de Palo Alto, le QG de Tesla.

Si tel est le cas, il devrait lui rester la moitié de sa batterie. La marque prévoit en effet de doter son camion d’une autonomie de 480 km. Une version longue distance devrait même offrir un rayon d’action de 800 km selon les annonces de Tesla. Reste au constructeur à tenir ses objectifs : produire 100.000 exemplaires du Semi chaque année, sans trop faire patienter ses futurs clients. Ces derniers devront s’acquitter d’une somme de 150.000 dollars (131.700 euros) pour la version de base et 180.000 dollars (158.000 euros) pour celle à grande autonomie.