Lancée à Bucarest, cette campagne publicitaire ajuste en temps réel le prix de la citadine électrique en fonction du niveau de pollution atmosphérique.

Indexer le prix de la Renault ZOE sur le taux de particules. L’idée est excellente mais il fallait y penser ! Installée en plein cœur de Bucarest, cette immense publicité a de quoi interpeller. Relié à un capteur – baptisé disCO2utn –  qui mesure la pollution en temps réel, le panneau se met à jour toutes les six minutes. Le principe est simple : plus le niveau de pollution augmente, plus le prix de la voiture électrique de Renault diminue.

Pour bénéficier du tarif affiché, les clients doivent se rendre sur internet avant d’aller en concession pour formaliser leur commande.

Enjeu de santé publique

Pour Renault, le choix de Bucarest n’est pas anodin. Très congestionnée, la capitale roumaine est aujourd’hui considérée comme l’une des villes les plus polluées d’Europe.

Réalisée par la branche roumaine du groupe Publicis, la campagne aurait été lancée dans le courant du mois d’avril. Largement visible au sein du trafic, elle toucherait quelque 3 millions de voitures par mois.

Le prix de la Renault ZOE indexé sur le niveau de pollution
5 (100%) 18 vote[s]