Le nouveau barème des indemnités kilométriques des impôts pour 2021 vient d’être publié au Journal officiel.

Si le barème pour les véhicules thermiques n’évolue pas par rapport à 2020, la version 2021 arbore une nouveauté qui va réjouir les électromobilistes.

Jusqu’à présent, le surcoût pour l’achat d’un véhicule électrique n’entrait pas dans le calcul du barème. Mais c’est maintenant chose faite. Le gouvernement français a décidé d’opter pour une majoration simple du prix au kilomètre des véhicules électriques. La majoration ainsi applicable est de 20 %.

Par exemple, pour une voiture thermique de 4 CV effectuant moins de 5 000 km par an pour des déplacements professionnels, le barème indique 0,523 € du kilomètre. Dans les mêmes conditions, une voiture électrique de 4 CV, telle que la Corsa-e ou la Renault Zoé, est majorée de 20 % soit 0,628 € par kilomètre. Le gouvernement a finalement tenu compte de la particularité des voitures électriques.



Voici ci-dessous le barème kilométrique applicable pour les voitures électriques en 2021.

Puissance administrative (en CV) Distance (d) jusqu’à 5 000 km Distance (d) de 5 001 km à 20 000 km Distance (d) au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,547 (d x 0,328) + 1 098 d x 0,382
4 CV d x 0,628 (d x 0,353) + 1 376 d x 0,422
5 CV d x 0,658 (d x 0,3700) + 1 440 d x 0,442
6 CV d x 0,689 (d x 0,388) + 1 507 d x 0,463
7 CV et plus d x 0,721 (d x 0,408) + 1 561 d x 0,486