Revenue à l’assaut du record du Nürburgring, la version hautes performances de la Model S débuterait plus tôt que prévu selon Elon Musk.

Encore une fois, c’est sur Twitter que nous avons appris la nouvelle. Le dirigeant Elon Musk adore ce réseau social, sur lequel il répondait à l’actualité de la Model S Plaid. La grande Tesla a été effectivement vue de retour sur le circuit du Nürburgring, après sa tentative échouée de record en septembre. La Porsche Taycan reste encore maîtresse chez les électriques 4 portes avec son chrono de 7’42.34.

D’abord évoquée à l’automne 2020, la production de cette version musclée serait prévue « à l’été 2020 » selon Musk. Il précise que les caractéristiques du modèle vu sur la piste allemande seront identiques en série.

Sur le nouveau prototype aperçu ce mois d’octobre, la plastique est toujours aussi révélatrice. Les voies sont élargies avec ouïes d’aération sur les ailes avant, l’aileron de coffre est plus important et le diffuseur arrière est digne d’une voiture de course. Sous cette apparence bodybuidlée, le châssis est modifié et un troisième moteur vient appuyer les performances.

La guerre continue avec Porsche

Cette Tesla Model S Plaid est une réplique à la concurrence. La Porsche Taycan dévoilée en septembre dernier a rebattu les cartes chez les grandes berlines électriques. Cependant, les versions Turbo et Turbo S, facturées respectivement 155.552 et 189.152 €, sont très au-delà des tarifs de l’Américaine. La version 4S a en revanche plus de tort à faire à la Model S, avec ses 108.632 €. C’est ainsi très proche des 107.700 € de la Performance, conservant son avance côté autonomie (590 km vs 463 km).

Le 17 septembre, Elon Musk avait même estimé que le record absolu d’une voiture de série pouvait être battu. Interrogé sur la possibilité du futur Tesla Roadster de passer sous le temps référence, il avait répondu « absolument ». Aujourd’hui, la Lamborghini Aventador LP770-4 SVJ possède le trône en 6’44.97. Bientôt un trône électrique ?