Le prometteur système de conduite autonome de Tesla est actuellement testé par une poignée de clients, qui n’hésitent pas à pousser l’exercice jusque dans la rue la plus tortueuse du monde.

Conformément aux premières annonces, Tesla a dévoilé son système de conduite parfaitement autonome pour ses voitures électriques. Comme de coutume, le dispositif a été mis à disposition d’une poignée de bêta-testeurs triés sur le volet. Alors que certains ont effectué une prise en main prudente, d’autres ont décidé de prendre très au sérieux leur mission.

Les longs bandeaux droits de bitume qui dessinent les États-Unis étant à la portée du Full Self-Driving, l’utilisateur Tesla Raj a décidé d’apporter sa Tesla Model 3 sur les huit virages de Lombard Street, à San Francisco. Un exercice particulièrement difficile.

Encore du chemin à faire pour négocier les virages serrés

Malgré les promesses du système de conduite, la berline électrique n’a pas pu effectuer la descente de la célèbre rue en parfaite autonomie. Parfois convaincant selon le virage négocié et l’environnement, le système FSD est toutefois régulièrement mis en défaut, obligeant le conducteur à reprendre vigoureusement le volant pour ne pas toucher les murs.

Ce n’est pas la première fois que le FSD a éprouvé des difficultés dans les virages serrés : lors d’un essai vidéo effectué par le youtubeur Brandon M (la vidéo ci-dessous à 1’25), la voiture électrique a manqué de percuter une voiture garée en sous-estimant l’angle de braquage à appliquer. Mais inutile de s’alarmer : le dispositif de conduite autonome est encore à ses balbutiements et il gagnera en compétence au fil des semaines en collectant de précieuses données afin de parfaire sa mise au point.