Visiblement emballé par le programme Vision GT, Jaguar dégaine son deuxième prototype électrique, pour le monde virtuel.

Afin de célébrer les quinze ans de la plus mythique des simulations automobiles, la maison Polyphony Digital a lancé le programme Vision Gran Turismo. Initialement proposé aux constructeurs afin d’imaginer la GT ultime, ces derniers se sont rapidement emparés du phénomène afin de mettre sur roues (virtuelles) les sportives et pistardes de demain, en se débarrassant de toutes les contraintes règlementaires, financières et industrielles.

Emballé par le projet, Jaguar livre désormais son deuxième concept éponyme : le Jaguar Vision Gran Turismo SV. Derrière ce nom se cache une déclinaison de compétition du Vision GT Coupé dévoilé il y a un an, désormais méconnaissable sous les différents appendices aérodynamiques. Car pour augmenter ses performances sur circuit, le coupé s’habille de différentes pièces, dont un énorme aileron arrière de 86 cm de long. Évoquant les grandes heures des longtails de compétition ou la lame des XJR-9, l’installation apporte 483 kg d’appui à 322 km/h.



Du virtuel au réel

Le Jaguar Vision Gran Turismo SV embarque une mécanique entièrement électrique composée de quatre moteurs Jaguar Racing, qui développent une puissance totale de 1 903 ch pour 3 360 Nm de couple. De quoi lui permettre d’abattre le 0-100 km/h en près de 1,65 seconde et de toucher les 410 km/h en vitesse de pointe.

Étude de style avant tout, le Jaguar Vision Gran Tursimo SV sera pilotable uniquement sur le petit écran avec une PlayStation. En revanche, Coventry a poussé l’exercice un peu plus loin, en fabriquant un exemplaire réel afin de démontrer son savoir-faire en matière de motorisation électrique de pointe, mais il ne s’exprimera jamais sur la ligne droite des Hunaudières.