Des clients se sont plaints de délais d’attente particulièrement longs, parfois supérieurs à 1 an, pour recevoir leur Hyundai Kona électrique.

Devant des commentaires laissant entendre que le constructeur aurait volontairement agit de la sorte pour grossir les chiffres de ventes de véhicules électriques en 2020, et ainsi être dans les clous des nouvelles normes CO2 imposées par l’Europe, sa direction pour le territoire avait affirmé que cette situation était le résultat d’un volume de commandes très supérieur aux prévisions.

Directeur général de Hyundai Allemagne, Jürgen Keller affirme désormais dans un communiqué daté d’aujourd’hui, 30 janvier 2020, que la marque sera en mesure de livrer cette année en Europe 80.000 véhicules électriques, essentiellement des Ioniq et Kona. La production de ce dernier sera même triplée pour l’UE.

Afin de parvenir à ces performances, 2 mesures ont été décidées. Tout d’abord une augmentation importante des sorties du Kona électrique depuis les chaînes déjà existantes de l’usine d’Ulsan, en Corée du Sud. En outre le SUV branché sera également produit sur le site tchèque ouvert à Nosovice dès mars prochain.

Avec ces nouvelles orientations, Hyundai ambitionne de devenir en 2020 la marque qui aura fourni le plus grand nombre de « véhicules respectueux de l’environnement ». Rendez-vous est pris pour la fin de cette année !