Après être parvenus à infiltrer une Tesla Model S en 2016, un groupe de hackers chinois viennent de renouveler l'opération en piratant un Tesla Model X.

Spécialisés en sécurité informatique, ces experts chinois sont parvenus à introduire un « malware » sur le navigateur de la Model X. Une fois le virus introduit, les hackers ont pu prendre le contrôle du véhicule à distance, activant les freins, l’ouverture des portes ou les phares grâce une simple connexion wi-fi.

Encourageant ce type de pratiques pour identifier d’éventuelles failles dans son système, Tesla a rapidement réagi en apportant le correctif adapté. L’histoire ne dit pas si le groupe de hackers a reçu un « dédommagement » de la part du constructeur.

https://www.youtube.com/watch?v=1e3dsJExIYk

Publicité


Publicité