voiture hydrogène

Les deux constructeurs ont annoncé hier avoir signé un accord de partenariat pour développer des technologies de pile à combustible.

Celles-ci seront utilisées pour un véhicule commercialisé à l’horizon 2020. Des solutions de stockage d’hydrogène seront également développées.

Le but du partenariat entre les deux constructeurs est d’économiser les coûts supplémentaires inhérents aux voitures à hydrogène, par exemple en développant certains composants qui seront utilisés sur des véhicules des deux marques.

Pour l’instant, pas d’information sur les futurs modèles, ni sur la fourchette de prix. Honda a simplement annoncés que leur modèle serait « aussi abordable que possible ».



Les deux constructeurs vont également investir dans les infrastructures pour voitures hydrogènes. Ils vont notamment multiplier les stations en Californie. On en compte aujourd’hui 10 et l’objectif est de passer à 25 à court terme et à 100 à court terme. L’installation de stations hydrogène en Europe et au Japon est également en projet.

À signaler que General Motors a déjà investi dans l’hydrogène. La marque américaine avait en effet créé sa première voiture à pile à combustible dès la fin des années 1960. De plus, une flotte de 119 véhicules à hydrogène avait été déployée pour des tests en 2007.