Annoncé ce vendredi 12 juillet, cette nouvelle alliance prévoit notamment l’utilisation par Ford de la plateforme électrique MEB du groupe Volkswagen. Attendu en 2023, le premier modèle sera produit à 600.000 exemplaires. 

Alimentant depuis le début de l’année les rumeurs, l’alliance entre Ford et Volkswagen dans le domaine du véhicule électrique est désormais officielle. Selon les termes de l’accord, Ford utilisera la plateforme Modular Elektro Baukasten (MEB), pierre angulaire de la stratégie électrique du groupe allemand, pour lancer une première voiture électrique en 2023 à destination du marché européen. Sur six ans, le constructeur prévoit d’en fabriquer 600.000 exemplaires.

Outre ce premier véhicule, Ford et Volkswagen discutent aussi des possibilités de lancer un second modèle, toujours basé sur la plateforme MEB.

Une coopération dont les deux constructeurs devraient tirer profit. Alors que Ford pourra se servir de la technologie du groupe allemand sans avoir à investir massivement dans des travaux R&D, Volkswagen pourra bénéficier des économies d’échelle pour mieux rentabiliser et démocratiser sa plateforme. Un partage technologique que Volkswagen met en avant depuis plusieurs mois, notamment au travers le concept I.D Buggy présenté en mars dernier à Genève.

2,6 milliards pour le véhicule autonome

Contrepartie de cet accord dans l’électrique, Volkswagen va investir 2,6 milliards de dollars dans Argo IA, une filiale de Ford dédiée aux technologies autonomes. Un investissement qui permettra de valoriser la filiale de Ford a plus de 7 milliards de dollars estiment les deux partenaires.

A terme, les deux constructeurs seront actionnaires à parts égales de la structure.

Ford : une voiture électrique issue de la plateforme MEB en 2023
4.4 (87.06%) 17 vote[s]