Si vous êtes encore allergique à l’appellation Mustang du premier SUV électrique de Ford, la marque à l’Ovale Bleu corrige le tir avec le renfort du préparateur RTR.

La firme américaine a étonnamment fait le choix du badge Mustang pour le Mach-E, son premier SUV électrique. Une pirouette marketing qui a fait couler beaucoup d’encre, mais que les puristes finiront par oublier avec le temps. Pour accélérer le processus, Dearborn lève le voile sur le Ford Mustang Mach-E 1400 RTR. Une version complètement délirante qui lève le voile sur nos interrogations à la vue d’un prototype de développement.

Plus de 1.400 ch et sept moteurs électriques

Comme vous pouvez le penser, le chiffre 1400 correspond au nombre d’équidés présents dans ce SUV, soit 1.419 ch dans notre système de mesure. Pour atteindre ce niveau le Mustang Mach-E embarque désormais sept moteurs électriques, avec trois unités à l’avant et quatre à l’arrière. Rien que ça. L’ensemble s’alimente grâce à une batterie de 58,8 kWh, dont l’autonomie, qui n’a plus d’importance, n’a pas été précisée.

Un seul arbre de transmission trouve sa place sous le châssis. Avec les moteurs électriques, il offre ainsi les trois modes de transmission existants à la demande du conducteur. Si le système à quatre roues motrices se montrera le plus efficace, la configuration à roues arrière motrices lui permettront de s’adonner à quelques figures improvisées, dans un nuage de fumée.

Une tonne d’appui à 250 km/h

Le SUV électrique est à peine reconnaissable avec sa nouvelle tenue prévue pour le sport. Il se distingue notamment par la présence d’appendices aérodynamiques proéminents, assurant l’appui à haute vitesse : à 250 km/h, l’aileron arrière est capable de générer une tonne de force sur le train arrière. L’habitacle est entièrement dépouillé et embarque un arceau cage réglementaire. Mais le grand écran central est sauvegardé pour pouvoir accéder aux différentes informations liées au véhicule.

Ayant réclamé plus de 10.000 heures de travail, ce Mach-E 1400 sert surtout de vitrine technologique pour la société RTR, partenaire de Ford et spécialiste des Mustang dopées. Cet exemplaire pousse encore plus loin les potentiomètres en matière de sportives électriques et promet, peut être, de déteindre sur des versions de série.