Le constructeur automobile est en grande difficulté et vient de licencier 75% de ses salariés en Californie.

L’avenir de Fisker s’assombrit de semaine en semaine. Après le départ de son fondateur et l’échec des négociations pour un rachat par les constructeurs chinois, on apprend le licenciement de 75% des effectifs de l’entreprise.

Le siège de Fisker ne compte plus que 50 salariés sur les 210 qu’il comptait encore ce vendredi. La marque continue désormais à chercher un repreneur et a mandaté un cabinet de conseil spécialisé dans les faillites…

Publicité


Publicité