Prise de recharge d'une Vauxhall Corsa-e électrique

Un rapport de l’organisation britannique RAC montre que toujours plus d’automobilistes veulent remplacer leur véhicule actuel par un modèle électrique ou hybride rechargeable.

Au Royaume-Uni, les ventes de voitures électriques ont presque triplé en 2020, passant à 6,6 % du marché. Ce taux pourrait-il dépasser les 10 % en 2021 ? C’est en bonne voie à en croire une récente étude publiée par le Royal Automobile Club (RAC).

Selon l’étude du RAC, 9 % des 3 000 personnes interrogées ont l’intention de passer à l’électrique pour leur prochain achat, soit 3 % de plus qu’en 2019.

Pour les Britanniques, le prix reste le principal frein à l’achat d’une voiture électrique. 53 % voudraient un rabais voire une exemption de TVA sur ces modèles. Près de la moitié (48 %) souhaite également une prime à la conversion telle que celle déjà en vigueur à Londres et des aides supérieures aux 3 000 livres actuelles (3 378 euros).



Graphique des intentions d'achat de voiture au Royaume-Uni

Un vœu de grande autonomie aberrant

L’autre source d’inquiétude porte sur l’autonomie. En moyenne, les personnes interrogées souhaitent une autonomie de 600 kilomètres. C’est beaucoup plus que le besoin en autonomie réel constaté. Selon le RAC, 58 % des trajets réalisés au Royaume-Uni sont inférieurs à 8 kilomètres, la moyenne nationale étant de 13,5 km.

Tesla Model S en recharge sur un Supercharger

Les Britanniques veulent 600 km d’autonomie, alors que leur trajet moyen est de… 13,5 km