Vous souvenez-vous de la Lightyear One, une berline électrique équipée d’un toit solaire ? Son concepteur annonce la signature d’un partenariat avec le groupe néerlandais DSM en vue de commercialiser des toits solaires pour les véhicules électriques.

DSM est une multinationale active dans de nombreux secteurs. Elle occupe plus de 20.000 salariés dans 50 pays. Le groupe s’est dotée d’un « Innovation center » qui développe notamment des films photovoltaïques. Ce mastodonte économique qui fait partie de l’indice boursier Euronext 100 vient d’annoncer la signature d’un accord de collaboration avec la startup néerlandaise Lightyear. Celle-ci avait présenté l’année dernière une berline électrique dont l’autonomie annoncée atteindrait jusqu’à 800 km grâce aux panneaux photovoltaïques qui couvrent son toit.

C’est cette technologie que le partenariat vise à commercialiser en vue d’en équiper tous types de véhicules : pas seulement des voitures, mais aussi des utilitaires et des bus.

Les cinq mètres carrés de cellules solaires intégrées dans la carrosserie de la Lightyear One sont protégés par un verre de sécurité à double courbure et très résistant, lequel capte en continu la lumière et recharge la batterie, que la voiture soit en mouvement ou à l’arrêt. Selon le communiqué publié par les deux partenaires, l’énergie fournie par le toit solaire permettrait de parcourir 70 à 90% du kilométrage annuel. Il n’est toutefois pas précisé dans quelles conditions d’ensoleillement une telle performance serait possible.

Publicité


DSM a développé une « feuille de fond conductrice » qui permet le déplacement à l’arrière du véhicule de toutes les connexions entre les cellules photovoltaïques. Cette disposition à l’avantage d’optimiser la surface du toit solaire, chaque centimètre carré étant disponible pour capter les rayons. Il en résulterait une augmentation de 3% de la puissance développée, mais aussi une esthétique plus « élégante ».

« En intensifiant notre collaboration avec Lightyear, nous ouvrons un nouveau marché pour nos technologies solaires. Le potentiel de ce produit est important : il peut changer le visage de la mobilité propre et avoir un grand impact sur le changement climatique » a déclaré Pascal de Sain, vice-président de DSM Advanced Solar.

 

Publicité