« A contresens » est le titre d’un documentaire qui décortique toutes les informations entendues sur les véhicules électriques. Il sera diffusé en France et en Belgique le 4 novembre prochain sur Internet et suivi d’un débat auquel il sera possible de participer.

Connu en particulier pour avoir réalisé un tour du monde en véhicule solaire entre mai 2010 et septembre 2011, l’ingénieur suisse Marc Muller s’est entouré de journalistes pour aller chercher les réponses au plus près des bonnes personnes et des sites concernés. Ainsi au Congo, par exemple, pour traiter le sujet de l’extraction du cobalt.

Plus de 2 ans de travail pour balayer un grand nombre des points (fakes news ?) repris par les détracteurs de la mobilité branchée : les véhicules électriques génèrent plus d’émissions que les thermiques ; électrique = nucléaire ; le VE pollue davantage à cause des énergies fossiles employées dans les centrales électriques ; dans les mines, les enfants sont exploités pour ses salaires de misère ; la faune souffre de cette activité ; etc.

Tous ces points négatifs qui pèsent sur la voiture électrique, Marc Muller les a entendus. « Soit ils mentent, soit ils se trompent, soit il faut les écouter parce que c’est des lanceurs d’alertes », s’est-il questionné. C’est le point de départ d’un travail de fourmi sans concession qui a enthousiasmé les premiers spectateurs du film.

Publicité


Accompagné des journalistes Jonas Schneiter et Zelda Chauvet et d’invités mystère, l’ingénieur donne rendez-vous aux publics belge et français le 4 novembre 2020, à 20h00, pour une soirée complète. Elle sera composée d’une courte introduction par une partie de l’équipe d’enquêteurs, de la projection du documentaire d’environ 90 minutes, et d’une discussion à laquelle il sera possible de participer via l’application Zoom.

Il est nécessaire de s’inscrire (9 euros) pour vivre cet événement, en suivant ce lien.

Publicité