En Allemagne, Daimler s’est associé à 5 auto-écoles pour lancer un projet pilote sur l’apprentissage de la conduite des véhicules électriques. Objectif : parvenir à intégrer la mobilité électrique dans le cursus de formation des apprentis conducteurs.

On ne le dira jamais assez ! C’est par l’éducation que pourront évoluer les mentalités et les comportements. En Allemagne, Daimler l’a plutôt bien compris et vient de s’associer avec 5 auto-écoles de la métropole Stuttgart pour lancer un projet pilote visant à faire découvrir la mobilité électrique aux apprentis conducteurs.

Des Mercedes Class B et des Smart Electric Drive

S’appuyant sur le slogan « la mobilité électrique est quelque chose que vous pouvez apprendre », le constructeur a ainsi fourni 5 Mercedes Classe B Electric Drive et 5 Smart électriques aux auto-écoles. Spécialement conçu pour le véhicule électrique, le programme de formation intègre tous les aspects de la mobilité électrique pour donner un maximum de connaissances aux participants.

Pour Daimler, le but est de parvenir à intégrer la mobilité électrique dans le processus de formation des futurs conducteurs pour les familiariser au plus tôt avec l’usage d’une voiture électrique. Concrètement, l’enseignement se déroule par palier, les étudiants débutant leurs leçons sur une voiture électrique avant de passer sur une thermique par la suite.



La Mercedes Class B Electric Drive en mode Auto-école en Allemagne

De l’apprentissage de la conduite aux procédures de recharge d’une voiture électrique, les apprentis conducteurs bénéficient d’une formation complète dispensée par un enseignant spécialisé…

 

Délivrance d’un e-permis

Au terme de chaque session de formation, les participants reçoiventleur « permis électrique », ou e-permis, accompagné de 100 minutes d’utilisation offertes au service Car2Go qui compte plusieurs centaines de Smart électriques en libre-service. De quoi poursuivre l’expérience d’une conduite « zéro émission »…

daimler_ecole_electrique_01