Renault ZOE et VW e-up en test grand froid par ADAC en 2021

L’association allemande ADAC a testé la citadine électrique par grand froid pendant 12 heures, sans problème. Il convient toutefois de respecter quelques conseils pour ne pas tomber en panne.

Rester bloqué sur la route dans un épisode neigeux extrême, c’est arrivé à quelques malheureux en cet hiver 2021. Mais que se passe-t-il avec une voiture électrique ? Saisissant l’opportunité des conditions climatiques exceptionnelles des derniers jours, la célèbre association allemande ADAC a mené l’enquête.

Elle a réalisé un test de 12 heures sur deux modèles différents, la Renault ZOE et la Volkswagen e-up!. La seconde étant anecdotique en termes de ventes, il convient de nous intéresser à la ZOE, n° 1 des électriques en Europe. Par un froid de -9 °C à -14 °C, la citadine était en utilisation réaliste, soit avec chauffage à 22 °C, sièges chauffants et feux activés.

Après une demi-journée sans interruption, l’ADAC a vu la batterie 52 kWh de la ZOE tomber à 30 %. Elle en conclut que la consommation était de 3 kW, contre 2 kW pour l’e-up! terminant à 20 % (sur 32,3 kWh). L’association estime l’autonomie à 17 h pour la ZOE dans ces conditions (hors roulage pour rappel). Favorisée par sa maigre consommation, mais handicapée par sa petite batterie, la Volkswagen e-Up ne tiendra que 15 heures dans ces conditions.



Quels équipements consomment le plus ? Quels conseils suivre ?

On vous l’expliquait récemment en vidéo : les équipements d’une voiture électrique consomment peu d’énergie. La climatisation et le chauffage sont les instruments les plus gourmands, et de loin. À l’opposé, les écrans, phares, essuie-glaces ou la radio sont peu énergivores.

L’ADAC précise cependant que le niveau de batterie change la donne au moment de l’immobilisation. Avec une batterie chargée à 20 %, il conviendra de bien se vêtir et réduire le chauffage ou en circulation d’air, plus économe. Pour ceux qui disposent de l’équipement, les sièges chauffants font aussi partie des équipements à privilégier.

Elle préconise aussi « de garder un œil sur la météo ainsi que la circulation », afin d’adapter l’utilisation du véhicule, et de prévoir en permanence une couverture en hiver.