Le bus électrique de Bolloré

La filiale du Groupe Bolloré a débuté un partenariat avec Navya pour rendre ses véhicules autonomes. Les deux acteurs vont formaliser et confirmer cet accord dans les prochaines semaines.

Les Bluebus de Bolloré pourraient adopter dans les prochains mois un système autonome. C’est en tout cas la volonté du créateur de la Bluecar, qui va nouer un partenariat avec Navya pour développer ce type de véhicules à l’avenir.

Le fournisseur robotiserait le système de freinage, d’accélération et de direction des Bluebus. Cela permettrait ainsi à ces bus de fonctionner de manière autonome. Les deux acteurs ont débuté leurs discussions récemment et devraient formaliser prochainement ce partenariat.

« La mise en commun de nos expertises respectives doit permettre d’envisager le développement d’une navette bus de six mètres, autonome, au service des mobilités de demain », a expliqué Jean-Luc Montfort, président de Bluebus.



Navya développe également une navette autonome en lien avec Keolis, et pourrait donc fournir ses systèmes autonomes à Bolloré. La marque voulait initialement développer sa propre navette, mais préfère le faire en partenariat avec d’autres acteurs du secteur. Cela permettrait notamment de produire des navettes autonomes de taille plus conséquentes que celle initialement envisagée.