Nissan pourrait électrifier à son tour un pick-up, possiblement son Titan destiné au marché américain, mais ne semble pas vouloir concevoir un groupe motopropulseur adapté. Ainsi, il pourrait laisser à la jeune start-up Hercules la mission d’adapter son mastodonte pour en faire un pick-up « zéro émission ».

Le modèle rejoindrait alors le Rivian R1T, dont les commandes ont été ouvertes récemment, le futur Tesla Cybertruck, le prochain Ford F-150 électrique, mais aussi le Hummer EV révélé le mois dernier.

En tout cas, Nissan ne prévoit pas d’intégrer au Titan un groupe motopropulseur fait dans ses usines, et voudrait confier la création du moteur à Hercules Electric Vehicles, une start-up créée à Détroit il y a trois ans.

D’après son site officiel, Hercules travaille actuellement sur un pick-up électrique entièrement conçu dans ses ateliers, qui devrait développer 1 000 chevaux et proposer une autonomie de 480 kilomètres. Le partenariat avec Nissan, qui n’a pas encore été validé, pourrait également déboucher sur un modèle différent du Titan, et différent de l’Alpha, le véhicule actuellement développé par Hercules.

Publicité


Publicité