Audi a présenté de nouveaux hubs de recharge pour ses voitures électriques. Ces bâtiments abriteront des bornes de recharge allant jusqu’à 300 kW et intègreront des espaces de détente et de restauration. L’écologie et la deuxième vie des objets sont au centre de ce nouveau concept.

Les hubs de recharge vont-ils à terme devenir aussi nombreux que les stations de recharge ? Le concept semble en tout cas prendre de l’importance. Shell a récemment confirmé l’installation d’un module du genre en plein cœur de Paris et la quasi-totalité des opérateurs s’intéressent désormais au sujet.

Ces hubs proposent bien évidemment des bornes de recharge, mais aussi des services pour les occupants des véhicules. C’est maintenant Audi qui annonce un réseau d’infrastructures similaires pour ses clients.

En matière de puissance, ces hubs rivaliseront avec les Superchargeurs de Tesla et proposeront jusqu’à 300 kW. Mais surtout, le constructeur allemand va les adapter au réseau électrique.



Ces hubs seront en réalité des conteneurs transformés, qui seront déplaçables et adaptables selon l’endroit et ses besoins. Chaque hub possédera des batteries de deuxième main qui pourront stocker jusqu’à 2,45 MWh de capacité, afin de permettre à six bornes de recharger à 300 kW. Les batteries du hub se rechargeront la nuit afin de profiter des tarifs moindres. Cela permettra de réduire les coûts opérationnels de ces stations, mais aussi le prix du service pour les usagers. Cela aidera aussi à ne pas surcharger le réseau sur lequel elles se raccorderont.

Mais ces hubs ne seront pas uniquement des stations, puisque chacun d’entre eux proposera un lounge premium pour se restaurer et se détendre. Les propriétaires d’Audi pourront réserver une place sur un de ces hubs. Les conducteurs d’autres véhicules pourront s’y connecter à condition qu’une borne soit libre.

Lancement d’un premier pilote

Annonçant être en discussion avec plusieurs partenaires, Audi indique être à la recherche d’un emplacement en Allemagne pour lancer un premier pilote.

Attendu au second semestre 2021, ce démonstrateur permettra au constructeur d’évaluer le concept auprès de ses clients. Un test qui sera déterminant pour la poursuite des déploiements.