Baptisé GoTo Malta, le dispositif fait appel à 150 exemplaires de la citadine au losange.

En partie financé par le gouvernement, le programme vise à résoudre les problématiques de stationnement sur des territoires très densément peuplés en proposant aux habitants une solution de mobilité partagée et disponible 24h/24. En termes de coûts, comptez 7 euros par mois plus 0.28 € pour chaque minute d’utilisation. Pour les utilisateurs réguliers des forfaits sont également proposés.

Outre les 150 voitures électriques du service, 450 places de stationnement seront dédiées au projet. Souhaitant favoriser l’électro-mobilité, le gouvernement prévoit également l’installation de 225 bornes de recharge réparties sur les deux principales îles du petit archipel. Chaque borne proposera deux points de charge, soit 450 au total.

Une infrastructure qui doit à la fois servir à ravitailler les véhicules du service et à inciter les maltais à franchir le cap de l’électrique. D’ici à 2020, le gouvernement ambitionne de voir circuler 5.000 voitures électriques sur ses routes.

Autopartage : la Renault Zoé débarque à Malte
4.6 (92.5%) 8 votes