À Los Angeles, Audi fait ses débuts dans l’hydrogène en présentant en première mondiale l’A7 Sportback h-tron, un concept hybride associant pile à combustible et batterie rechargeable sur secteur.

Après l’électrique avec e-tron et le gaz avec g-tron, Audi s’empare du « h » pour démontrer ses capacités dans l’hydrogène avec le concept Audi A7 Sportback h-tron.

Animée par deux moteurs électriques de 85 kW répartis entre l’avant et l’arrière, l’Audi A7 Sportback h-tron développe jusqu’à 170 kW de puissance et 540 Nm de couple. Audi oblige, les performances sont évidemment au rendez-vous avec un 0 à 100 km/h abattu en 7,9s et une vitesse de pointe de 180 km/h.

500 km d’autonomie hydrogène

Chargée de transforme l’hydrogène en électricité, la pile à combustible se situe à l’avant, comme le moteur traditionnel dans l’Audi A7 Sportback. Elle est alimentée par quatre réservoirs d’hydrogène logés sous le coffre et capables de stocker environ 5 kg d’hydrogène à une pression de 700 bars.

Publicité


Avec une consommation moyenne d’hydrogène estimée à 1 kg/100 km, cette A7 h-tron disposerait de plus de 500 km d’autonomie.

50 km d’autonomie électrique

Au-delà de son autonomie hydrogène, l’A7 h-tron peut également parcourir jusqu’à 50 kilomètres en mode électrique grâce à sa batterie lithium-ion de 8.8 kWh empruntée à l’Audi A3 Sportback e-tron.

Située sous le coffre, elle se recharge en 4 heures sur une prise secteur. A l’usage, une simple pression sur le bouton « EV » permet de passer au mode 100 % électrique.

Prêt pour la production

Bien loin de n’être qu’un simple concept, cette A7 h-tron pourrait être rapidement mise en production. « Nous pourrons lancer le processus de production dès que le marché et les infrastructures seront prêts » a précisé Ulrich Hackenberg, membre du directoire d’Audi en charge du développement technique.

Autrement dit, comme pour l’hybride rechargeable, Audi compte bien investir le segment de l’hydrogène dès que le marché offrira suffisamment de maturité. A bon entendeur…

Publicité