Prise de recharge d'une Vauxhall Corsa-e électrique

Le Canada suit la cadence initiée par d’autres pays : à partir de 2035, le gouvernement interdira la vente de voitures thermiques.

Afin d’accélérer la transition énergétique de l’automobile, de nombreux gouvernements ont entamé une marche forcée visant à interdire tout simplement la vente de véhicules thermiques. Désormais, dans le sillage de quelques pays notamment européens, le Canada annonce sa date butoir.

Le gouvernement canadien a ainsi décidé de fixer une échéance à 2035, soit 5 ans avant celle de la France. Mais si le texte est encore flou dans notre pays, le Canada n’a laissé aucun doute sur ses ambitions : « le gouvernement exigera que 100 % des ventes de voitures et de camionnettes soient à zéro émission d’ici 2035 au Canada afin de protéger l’environnement ».



Un marché 100 % électrique pour lutter contre le réchauffement

La cause environnementale comme finalité, cette décision tombe au moment où le pays enregistre un record de chaleur de 49,5 °C. Face à cet épisode de canicule sans précédent, de nombreux Canadiens ont pris conscience des enjeux environnementaux et se tournent vers la mobilité électrique.

Pour accélérer la cadence, le gouvernement propose des mesures incitatives avec notamment un bonus de 5 000 $ pour tout véhicule électrique vendu sous la barre des 55 000 $. Mais il devrait aussi s’employer à développer le réseau de bornes de recharge rapide et lente à travers le pays, pour lequel aucune feuille de route n’a été communiquée pour l’heure.