Sous le giron de BP depuis 2002, Aral compte aujourd’hui en Allemagne environ 2.400 sites de ravitaillement en carburants.

Dans les 12 prochains mois, le pétrolier équipera plus d’une centaine de stations-service de 2 chargeurs ultrarapides recevant chacun 2 points de recharge. Aral assure qu’il sera ainsi possible de régénérer en simultané les batteries de 4 voitures électriques.

Déjà 30 établissements ont été choisis pour recevoir une telle installation. Ils sont principalement situés sur les autoroutes et autres grands axes principaux ainsi que dans quelques grandes villes.

L’ordre d’ouverture dépendra de l’importance des travaux à réaliser sur place, en particulier pour le raccordement électrique. Les 2 prochains sites pour le ravitaillement ultrarapide en électricité sont déjà connus : Wuppertal (Rhénanie du Nord-Westphalie) et Wollin (Brandebourg).

Publicité


Avant de prendre sa décision, Aral a mené une expérimentation avec 5 stations pilotes localisées à Merklingen (Bade-Wurtemberg), Dettelbach (Bavière), Bochum (Rhénanie du Nord-Westphalie) et Schkeuditz (Saxe).

Il en manque une ? Oui, c’est vrai, celle de Wittenburg (Mecklembourg-Poméranie occidentale), située rue Rudolf Diesel !

Le pétrolier promet : « Si un business model économiquement viable est possible […], Aral prévoit de mettre en place des bornes de recharge ultrarapides sur plusieurs centaines de sites ».

Quels moyens de paiement seront acceptés ? Carte bancaire, smartphone avec QR Code, badge spécifique, carte Aral Fuel & Charge pour les professionnels, autres pass du réseau Hubject dans le cadre de l’interopérabilité.

Avis de l'auteur

Ce que le pétrolier allemand annonce, c’est tout simplement ce que de très nombreux utilisateurs de véhicules électriques espèrent : Des bornes rapides installées en nombre suffisant dans toutes les stations-service. Depuis quasiment une dizaine d’années que les voitures électriques au lithium sont commercialisées, ces établissements devraient déjà être majoritairement équipés de la sorte.

Aral n’est pas le premier à promettre ce scénario est à commencer à le mettre en œuvre. Total, par exemple, a déjà communiqué sur un tel programme à venir en France, comme en Belgique ou au Royaume-Uni. Des essais ont déjà même été réalisés et de premières stations ont été équipées. Mais avant que les chargeurs rapides soient aussi communs que les pompes à gazole, ça va prendre encore pas mal de temps.

Quels standards de recharge seront pris en compte chez Aral ? Le communiqué ne le précise pas. Mais puisque c’est le territoire allemand qui est concerné et qu’il s’agit de bornes d’une puissance jusque 350 kW : au moins Combo CCS. Une recherche rapide sur Chargemap, pour une des 5 stations pilotes, celle de Merklingen, permet de constater que 2 chargeurs ultrarapides Efacec HV350 y sont installés avec chacun 1 point Combo CCS 320 kW et 1 point CHAdeMO 60 kW. S’y ajoute une borne accélérée 22 kW avec 2 connecteurs Type 2.

Concernant sa politique tarifaire à venir, Aral n’a rien annoncé.


Publicité