Cette opération, baptisée « Electrify Corsica », est le fruit d’un partenariat avec l’entreprise de location de voitures Filippi Auto qui représente Hertz sur le territoire. Elle vise à permettre au loueur de convertir à 70% sa flotte à l’électrique d’ici 2022.

Pour la marque chinoise créée en 2017, et qui dépend du groupe SAIC également propriétaire de Maxus et MG, il s’agit là de la première commande reçue pour l’Europe. Les demandes des automobilistes particuliers seront recevables dans quelques semaines.

Du gabarit d’un Audi Q5, l’Aiways U5 (4,68 m de long) arrive donc en France par la Corse où des centaines d’exemplaires de ce SUV branché chinois seront livrés dans le courant de l’été. Leur nombre exact sera communiqué le mois prochain. Les partenaires envisagent ainsi de faire de la Corse « une plaque tournante de la mobilité électrique » et de réduire la pollution sur l’île.

A la direction de Aiways, on estime cette première implantation comme stratégique, permettant « aux personnes venues des quatre coins de l’Europe pour visiter la Corse » de découvrir « tous les atouts de l’U5 ».

Directeur général chez Hertz Corse, Jean Noel Filippi motive son choix de voiture électrique par « la qualité et les performances de l’U5 ».

Proposé à la vente directe, sans développer un réseau de concessionnaires, le Aiways U5 embarque une batterie d’une capacité énergétique de 63 kWh en alimentation d’un moteur de 140 kW de puissance. Son autonomie tournerait autour des 400 kilomètres.