Il y a encore quelques années, il était très courant de tomber sur des documents promettant sous peu de nouveaux modèles de voitures électriques ou un prochain réseau de bornes de recharge… qui n’ont jamais vu le jour, ou bien plus tard. Désormais, les annonces sont le plus souvent suivies d’effets dans les délais indiqués, ou peu s’en faut. Se pose la question du maillage Lidl : simple et discrète ligne de communication sur un site Web, ou véritable volonté de jouer un rôle majeur dans le développement de la mobilité électrique ?

Dialogue

« Tu as déjà rechargé ta voiture chez Lidl ?



– Chez Lidl !? Pourquoi, il y a des bornes de recharge chez Lidl ?

– Oui, tu n’as pas vu ? Sur leur site, c’est indiqué dans l’onglet consacré à la mobilité durable. Regarde, là, en suivant le lien ‘Choisir la mobilité durable’, il est écrit : ‘nous travaillons aujourd’hui à développer tout un réseau de bornes de recharge pour voitures électriques. Installées sur le parking de nos magasins, ces bornes ont vu le jour début 2016. Ce service, en plus de permettre à nos clients d’optimiser leur temps, est proposé de manière totalement gratuite’ !

– Je ne savais pas, et je n’en ai jamais vu sur les parkings des magasins Lidl où je fais mes courses ».

Ce n’est qu’un dialogue fictif, mais qui pourrait bien être celui enchaîné par 2 électromobiliens étonnés de ne pas trouver sur leur passage les fameuses bornes dont il est question à cette page du site enrouteversdemain-lidl.fr, qui présente les actions menées par le distributeur pour la planète.

Petite enquête

D’abord, cherchons un dossier ou un communiqué de presse accessible via le Web. Rien, a priori, si ce n’est un document du fabricant de bornes ABB émis le 5 décembre 2016 sur l’investissement de Lidl dans 53 chargeurs rapides pour ses magasins en Suède.

Nous essayons de trouver un interlocuteur chez le distributeur, de préférence au service de communication. La plateforme téléphonique nous indique de passer par l’adresse générale de contact. Nous attendons toujours la réponse ! Ca ne fait que quelques jours d’attente, il est vrai, mais le court délai avant publication de notre article était spécifié. Quid d’un électromobilien qui souhaiterait s’engager dans un long voyage en comptant sur le réseau Lidl ? Si toutefois une réponse nous parvenait, nous la communiquerions dans les commentaires.

Sur le site

Nous tentons de retrouver sur le site www.lidl.fr une cartographie des magasins équipés en bornes de recharge : néant ! Dans la recherche d’un établissement, nous entrons le nom d’un des premiers Lidl à avoir été équipé d’une borne en France : Ecouis.

Pas d’indication précise, juste, peut-être, un picto avec texte de survol « Undefined », qui semble évoquer une action en faveur de l’écologie. Nous vient aussitôt à l’esprit de comparer avec la concurrence. Chez Leclerc, le site compte à gauche un onglet « Bornes électriques ». Il mène vers une page qui nous apprend, entre autres, qu’à ce jou, 170 centres de l’enseigne sont équipés d’une station dédiée VE. Il est également indiqué un moyen de télécharger une appli Mac/PC afin de localiser les bornes. Par ailleurs, l’espace réservé sur le site à un magasin doté de bornes restitue clairement les horaires d’ouverture du service.

En revanche, chez Carrefour, rien concernant les bornes de recharge, ni sur le site général, ni sur les pages propres à chacun des magasins. Pas mieux chez Auchan.



900 bornes d’ici 2021

Puisque le site de Lidl ne nous donne aucun renseignement concernant les bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables, voyons celui dédié à la communication verte du groupe. On y apprend que Lidl est en train de réaliser un investissement important dans un réseau de ravitaillement pour véhicules branchés, ouvert aux mêmes horaires que les magasins qui en sont équipés, avec l’idée « d’offrir à ses clients un service de proximité entièrement gratuit ».

Les infrastructures proviennent de 2 fabricants : ABB et Ensto. La page consacrée aux véhicules électriques précise que lorsque les établissements disposent d’une toiture ou d’ombrières avec panneaux solaires, les bornes en recevront l’énergie produite. On pourrait, là, ne pas trouver plus d’informations concernant le maillage en IRVE de Lidl. Mais s’il vous arrivait de redemander la page d’accueil, vous tomberiez sur la vidéo ci-dessous qui donne enfin un objectif de déploiement : 900 nouveaux magasins équipés en France de bornes de recharge à horizon 2021. Et c’est tout !

Tous les nouveaux magasins en France équipés ?

C’est tout ? Pas tout à fait, car plus tôt, dans la vidéo, il est indiqué un autre objectif pour 2021 : l’ouverture de 900 nouveaux magasins.

La chaîne en compte déjà un peu plus de 1.500 sur presque 8.000 répartis dans 26 pays européens. Même si le lien n’est pas directement fait dans le spot, on peut imaginer un raccourci rapide : Tous les futurs établissements commerciaux Lidl seraient équipés de bornes de recharges pour véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ces installations seront de plus en plus alimentées par des sources renouvelables dont la production s’effectuera sur place. Les vastes toitures qui couvriront des bâtiments plus performants énergétiquement recevront des panneaux solaires.

La mobilité durable commence à être plus largement encouragée par le distributeur qui propose déjà des parkings à vélo (près des parcs à chariots), parfois avec prises pour les VAE. L’enseigne compte également réserver des places aux véhicules utilisés dans le cadre du covoiturage, ainsi que des espaces pour l’autopartage… s’il ne s’agit pas d’un malheureux amalgame effectué par le service de communication de Lidl entre les 2 pratiques bien distinctes.

106 zones de recharge

Le site ChargeMap recense à ce jour 106 zones de recharge rattachées au réseau Lidl. Elles ne sont cependant pas toutes localisées dans l’Hexagone. Même si des dizaines d’installations normales, accélérées ou rapides sont signalées sur le territoire, parfois présentées comme hors-service parce qu’elles sont en cours d’implantation, la France peut apparaître un peu à la traîne sur le calendrier, concernant le programme européen du maillage Lidl officiellement démarré au printemps 2016 par la Suisse, puis relayé par l’Allemagne et la Belgique.

Vraiment à la traîne, la branche française !? Ce serait oublier un peu vite le témoignage de notre ami Robert Morandeira, alias Bob66, qui, sur le forum associé au présent blog, annonçait à l’automne 2015 les magasins de Perpignan Saint-Estève (66) et Nîmes (30) comme sites pilotes en matière de bornes de recharge chez Lidl France. Il a lui-même été le premier à utiliser celle mise en service dans son département des Pyrénées-Orientales. Les branches Royaume-Uni et Suède sont également embarquées dans l’aventure de la mobilité électrique.

Les échos de la presse

La presse régionale se fait généreusement l’écho des bornes installées dans les nouveaux magasins Lidl. Sur le site de Paris-Normandie, en date du 20 janvier 2017, concernant l’ouverture de l’établissement d’Ecouis (27) : « Dans une semaine, des bornes de recharge pour véhicules électriques seront installées. Les 30 premières minutes seront offertes ».

Tiens, curieuse précision en décalage avec la communication officielle du groupe ! Le 30 novembre dernier sur lanouvellerepublique.fr, concernant le magasin de Joué-lès-Tours (37) : « Les clients qui, dès ce matin, viendront faire leurs courses à Lidl, découvriront, avant même de pénétrer dans le magasin, un parking de 149 places avec deux bornes de rechargement de véhicules électriques sur quatre places dédiées ».

Début décembre 2016, Le Républicain Lorrain écrit un papier sur l’ouverture d’un Lidl à Freyming-Merlebach (57) : « Le terrassement du parking, qui comprendra 144 places, est en cours. Il comprendra deux bornes de recharge électrique, soit quatre places de stationnement ».

Dans La Voix du Nord du 15 mars 2017, au sujet d’un nouvel hypermarché de l’enseigne, à Bruay-la-Buissière (62) : « Avec de grandes baies vitrées, une hauteur sous plafond importante, des façades en partie végétalisées, un sol filtrant pour le parking, le groupe allemand joue la carte écolo. Deux bornes de recharge pour véhicules électriques ont été installées ».

A Epinal, selon l’édition du 19 janvier 2017 de Vosges Matin : « L’enseigne a fait de gros efforts en matière environnementale avec la réalisation d’une toiture photovoltaïque, quatre places de stationnement avec des bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques… ». Au sujet du magasin de Blagnac (33), La Dépêche évoque le 12 novembre 2016 « quatre bornes pour recharger les véhicules électriques sur le parking de 94 places ».

Un maillage qui s’étoffe

En définitive, le maillage français de Lidl en bornes de recharge pour voitures branchées est bien réel. Il se développe sans trop faire de bruit, boosté par l’ouverture de nouveaux magasins qui viennent parfois en remplacement d’anciens établissements qui ne répondent plus aux normes actuelles.

Lidl France communique actuellement très (trop) peu sur cette action. Dommage, car ainsi, le risque est grand que son programme soit ignoré d’une importante partie du grand public. Il faut rapprocher les nombreux articles publiés dans la presse régionale, chacun présentant l’ouverture d’un Lidl à une nouvelle adresse, pour s’apercevoir que le réseau avance sur le terrain… ou consulter régulièrement ChargeMap. Le distributeur devrait maintenant se préoccuper de fournir un moyen simple d’identifier rapidement les magasins équipés pour recevoir les véhicules électriques et hybrides rechargeables. Et ce, au moins depuis la page Web de son site officiel principal.