Audi Charging Hub : notre découverte de la station de recharge avec lounge premium


Audi Charging Hub de Nuremberg

Nous avons passé une journée avec Audi, entre Munich, Gaimersheim, et Nuremberg. Au programme : une visite du centre d’essai de batteries de la marque, suivi du Audi Charging Hub. L’occasion d’en savoir plus sur la technologie maison du constructeur, suivie du concept de station de recharge tout confort.

Publicité

Direction Munich, afin de découvrir la station de recharge électrique avec lounge premium intégré : le Audi Charging Hub. Mais avant, le constructeur nous propose une petite incursion au sein de son centre d’essai de batteries, à Gaimersheim. C’est parti pour une journée « TechDay Charging Experience. », en compagnie des modèles électriques de la marque pour ne rien gâcher…

L’expérience électrique selon Audi

Avant de démarrer notre programme de la journée, Audi nous accueille au sein de son Zentrum, à Munich. L’occasion de nous rappeler quelques points essentiels liés aux ambitions électrifiées de la marque. Vous le savez aussi bien que nous : rouler en électrique implique d’optimiser nos trajets sous tous les aspects. Parcours, temps de charge, ainsi que stations et bornes de recharge doivent être intelligemment calculés pour rouler serein. Sans surprise, c’est toujours l’autonomie électrique qui inquiète les automobilistes, et Audi souhaite rendre cette « range anxiety » obsolète. Ceci en fournissant un trajet optimal grâce au calcul précis et régulier de l’autonomie réelle. La voiture se basant évidemment sur l’historique de consommation ainsi que les données de conduite afin de maximiser cette autonomie. En dehors de son véhicule, le constructeur encourage à prendre certaines bonnes habitudes, toujours en ce sens.

Pour rappel, voici les principaux facteurs qui ont un impact sur la consommation d’énergie des batteries électriques :

  • Vitesse
  • Température de la batterie
  • Températures et conditions extérieures
  • Configuration et chargement du véhicule
  • Équipements électriques
  • Style de conduite

En comptant les systèmes de navigation, ils s’étendent à la topographie, au type de route, et aux limitations de vitesse. Sans oublier la gestion thermique prédictive des batteries. Audi encourage donc les automobilistes à tirer parti de l’ensemble des outils mis à leur disposition. Par exemple, utiliser les fonctions de navigation par commandes vocales pour minimiser les interactions électriques. Cela passe aussi par l’utilisation de l’application sur smartphone ou tablette pour définir trajets et réglages sans solliciter le véhicule. À l’avenir, les voitures pourraient détecter le profil du conducteur au volant, afin d’afficher son historique et s’adapter en fonction de celui-ci, toujours dans le but de maximiser l’autonomie réelle.

À lire aussi Porsche veut des superchargeurs avec Lounge intégré

Gaimersheim : des batteries maison de A à Z

À Gaimersheim, les ingénieurs nous donnent un petit cours sur le fonctionnement des batteries lithium-ion et ce qu’il implique. Un petit rafraîchissement de la mémoire est toujours bon à prendre ! Dans une batterie, il y a des modules, et dans ces modules, des cellules. C’est à l’intérieur que s’opère tout le processus de charge et de décharge. Lors de la recharge, une anode en graphite reçoit les ions de lithium. Le graphite change de couleur en fonction de son état de charge. Noir quand il est déchargé, rouge à moitié chargé, doré pleinement chargé. Idéalement, les électrodes deviendraient entièrement dorées, mais elles ne se rechargent malheureusement pas assez uniformément. Il faudrait pour cela que l’électrode soit très fine, seulement voilà : sa capacité de recharge serait alors négligeable. Tout réside donc dans l’équilibre entre la densité énergétique et la vitesse de charge admissible.

L’avantage, c’est qu’Audi gère le développement de ses batteries en interne, de bout en bout. Les ingénieurs du Batterie Technikum de Gaimersheim conçoivent les prototypes, modélisent, puis testent les batteries. Les tests et contrôles démarrent quatre ans avant la production, ce qui permet d’ajuster différents paramètres au besoin. Pendant ce temps, les batteries sont dans des chambres de test entre -30 et +60 °C. Elles sont soumises à des simulations permettant d’observer leur comportement jusqu’à 15 ans et 300 000 km. Plusieurs centaines de cellules sont soumises aux tests. Ces différentes simulations permettent d’optimiser la gestion de l’ensemble sur toute la durée de vie du véhicule. Pour finir avec quelques chiffres, le centre d’essai de batteries de Gaimersheim c’est : 1 700 m² dédiés à l’assemblage, 300 m² pour les tests et analyses, et 2 400 m² pour la logistique. Soit un total de 4 400 m² dédiés aux batteries !

Audi Charging Hub : stations de recharge nomades

Et modulable ! Pour la seconde partie de la journée, direction Nuremberg pour découvrir le nouveau concept Audi Charging Hub. Une station de recharge qui fait ici également office de lounge premium. Le Charging Hub est un véritable « kit de construction » modulaire, composé de différents éléments à assembler. Le tout sans creuser ni modifier la surface sur laquelle il se trouve. Un détail important qui permet à Audi de déployer son Charging Hub en un temps record : pas de permis de construire à proprement parler, mais une simple autorisation obtenue en 5 semaines, suivie d’un petit mois pour l’assemblage complet. Le projet pilote de Nuremberg rassemble deux niveaux : 6 bornes de recharge en bas, un salon premium en haut. L’énergie provient de batteries issues de véhicules d’essai Audi, idéales pour cet usage en seconde vie. Celles-ci sont intelligemment stockées dans de grands « Powercubes », et peuvent facilement être remplacées en cas de problème.

Le fonctionnement est simple : les clients Audi réservent un créneau de 45 minutes de charge. Chaque emplacement de borne (320 kW) est équipé d’une barrière automatique, qui assure la disponibilité de la place. Pendant ce temps, le client peut profiter d’un salon d’accueil ambiance « lounge » à l’étage. Fauteuils, distributeurs, prises, espaces de travail… Il y a largement de quoi tirer parti des 45 minutes devant nous. Conception modulaire oblige, les prochains Audi Charging Hub pourront tout à fait se passer du salon d’accueil. Les emplacements sont stratégiques : milieu urbain et à proximité des zones résidentielles. De quoi répondre aux automobilistes qui n’ont pas forcément la possibilité de se recharger à domicile, vous l’aurez compris. Le Hub pourra donc ajuster le nombre de bornes à disposition selon son emplacement, par exemple. Pour l’heure, 60 % des clients s’y rendent plus d’une fois par semaine, et tous apprécient ce concept pratique.

L’Audi Charging Hub de Nuremberg en quelques chiffres

Le prochain projet d’Audi Charging Hub sera lancé à Zurich, suivi de Salzbourg et Berlin. Avec 8 stations supplémentaires d’ici 2024, c’est un véritable réseau de recharge premium qui s’offre aux automobilistes. Bien sûr, la station sera ouverte à tous les automobilistes électrifiés, et pas seulement aux conducteurs d’Audi ! Pour finir, voici la station de Nuremberg en quelques chiffres.

  • Projet pilote bouclé en 11 mois
  • Capacité énergétique de 2,45 MWh
  • De quoi recharger 26 Audi e-tron 55
  • Surface totale : 700 m²
  • Station de recharge : 400 m²
  • Salon d’accueil lounge : 200 m²
  • 6 bornes rapides jusqu’à 320 kW3
  • 3 600 charges depuis l’ouverture
  • Soit 24 charges par jour en moyenne
  • Temps d’installation : 1 mois

La station de Zurich sera quant à elle plus simple, c’est-à-dire sans lounge premium. Elle proposera 4 points de recharge, pour un total de 1,05 MWh et une surface de 280 m². Le tout installé en seulement 2 semaines ! Il ne reste plus qu’à attendre l’arrivée du Audi Charging Hub en France.

À lire aussi Essai Audi e-tron GT 60 quattro : le grand tourisme sans émissions

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre