Elle a de l’allure sans même déployer ses 610 chevaux. Postée par le patron d’Aston Martin, une très courte vidéo montre la Rapide E faire ses premiers tours de roues. Le véhicule doit être commercialisé fin 2019.

Un bruissement à peine perceptible, quelques tintements électriques futuristes, ça y est « pour la toute première fois […] le prototype de validation de l’Aston Martin Rapide E se déplace seul […] avec sa batterie révolutionnaire de 800 volts ». Dans un tweet accompagné d’une vidéo de 22 secondes, le boss d’Aston Martin Andy Palmer ne cache pas son enthousiasme. Les premiers tours de roues de la Rapide E est un « moment dans l’histoire » de la marque selon lui.

Développé en collaboration avec Williams Engineering, le modèle 100% électrique affiche une puissance de 610 chevaux grâce à deux moteurs placés à l’arrière. Une configuration qui offre un joli couple de 950 Nm et un 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes. La vitesse est cependant plafonnée à 250 km/h. Un peu décevante, la capacité de la batterie se limite à 65 kWh, soit 320 kilomètres d’autonomie WLTP selon le constructeur. Elle pourra notamment être rechargée à 100 kW en DC, une performance relativement faible au regard de la concurrence et de l’image prestigieuse d’Aston Martin.

Dans la même catégorie, la Porsche Taycan offrira à sa sortie fin 2019 une recharge ultra-rapide à 350 kW. D’ici quelques mois, l’Audi e-tron autorisera une recharge à 150 kW. Déjà légèrement surclassée sur le plan technique, l’Aston Martin Rapide E reste séduisante par son allure et trouvera sans aucun doute preneur grâce à l’identité de la marque. D’autant plus que le véhicule ne sera produit qu’à 155 exemplaires, à un prix toujours inconnu. La commercialisation est prévue pour la fin de l’automne prochain.

Aston Martin Rapide électrique : elle roule déjà !
2.9 (57.14%) 21 votes