Jamais une Abarth n’avait été aussi puissante. Mais les puristes risquent de s’étouffer en voyant que c’est avec un SUV électrique !

Annoncée il y a peu, l’Abarth 600e est déjà officielle. Même s’il faut se contenter pour le moment d’une seule photo. La marque a préféré devancer les clichés qui s’apprêtent à apparaitre sur le Net alors qu’elle est en train de réaliser photos et vidéos de la voiture dans les rues de Milan. C’est d’ailleurs ainsi que l’on a pu découvrir en avance la nouvelle Lancia Ypsilon.

Après s’être penché sur la 500e, Abarth s’est donc attaqué à la 600e, le nouveau petit SUV urbain de Fiat. Mais si la personnalisation esthétique a pu sembler timide sur la 3 portes, Abarth s’est davantage lâché sur le baroudeur. Le 600e a une allure bien plus agressive avec l’imposante prise d’air qui semble prête à manger du bitume. On devine aussi un grand aileron. La photo publiée correspond à la série limitée qui sera proposée au lancement, la Scorpionissima. Proposée en 1949 exemplaires, elle reçoit d’immenses jantes de 20 pouces.

À lire aussi Essai – Abarth 500e : un joujou extra ?

Cette Abarth 600e, ce n’est pas que de la gueule. La mécanique sera au diapason. Alors que la version Fiat annonce 156 ch, l’Abarth grimpe à 240 ch. Ce qui donne donc un record pour un modèle série de la marque au scorpion. Cette dernière n’en dit pas plus sur les performances. Elle se garde aussi bien de parler d’autonomie, celle-ci risquant d’en prendre un coup avec la puissance et les grosses roues !

Le véhicule aura un différentiel à glissement limité développé pour les besoins spécifiques du moteur électrique. Le freinage sera aussi revu, avec des disques de frein plus grands et des surfaces de disque plus larges “pour une meilleure dissipation de la chaleur et une meilleure résistance au fading”.

La date de commercialisation n’a pas été précisée.