Ventes de voitures électriques : les chiffres à fin juillet
Notez cet article

La C-ZERO à 90 € par mois

La super opération promotionnelle de Citroën, qui a été largement et rapidement relayée sur notre blog, se traduit dans les chiffres de ventes de voitures électriques en Juillet, et relance le marché global !

Juillet : merci Citroën ;-)

Alors que Bolloré n’immatricule plus de Bluecar pour Autolib, les ventes de véhicules particuliers (VP) électriques s’affichent à un très bon niveau en juillet (594 immatriculations), grâce à Citroën et sa C-zéro qui s’accapare 82,8% de ce marché (492 unités). L’offre de location à 90 euros par mois, initialement limitée à 200 exemplaires, a connu un tel succès que le constructeur aux chevrons a décidé d’augmenter les volumes réservés à cette opération afin de répondre aux nombreuses demandes, et ne pas frustrer les clients les plus rapides qui se sont décidés en quelques heures. Automobile Propre y est sans doute pour quelque chose également, à lire vos commentaires (ici) sur l’article annonçant la promotion du troisième constructeur national !

Les ventes de voitures électriques en juillet 2012

Victime du succès de sa sœur, la bonne performance de la Peugeot iOn passe inaperçue. Elle réalise cependant un beau score sur le mois de juillet, avec 54 immatriculations… Certes, la valeur absolue reste modeste dans un marché français global de 148 966 VP sur le mois, mais reste néanmoins remarquable, surtout si l’on met en face les 19 ventes de Mia, les 11 ventes de Leaf, ou pire encore, les 4 ventes de Fluence ZE !

Au cumul à fin Juillet

La Bluecar détient toujours la plus grande part de marché (48%), mais la C-zéro fait un véritable bond en avant, passant de 5% du marché à fin juin à 21% à fin juillet au cumul.

Ce bond en avant de Citroën remet le marché global au cumul dans une bonne dynamique, en avance par rapport à la même période en 2011, avec (+181%) ou sans (+46%) les immatriculations des Bolloré Bluecar.

Les ventes en cumul au mois de juillet 2012

Enfin, avec 12 Opel Ampera, 3 Fisker Karma et 2 Chevrolet Volt, le marché de l’électrique avec « range extender » se montre encore timide en juillet.

En conclusion

Si PSA, et surtout Citroën, fait des éclats en Juillet, c’est au prix de campagnes promotionnelles jamais vues ! Comme l’expliquait Yoann dans cet article, c’est bien le prix du VE qui est le principal frein à son développement, loin devant l’autonomie ou les infrastructures de recharge !

Nous savons également qu’à proposer une C-zéro à 90 euros par mois, le constructeur ne s’enrichit pas, d’autant plus qu’il s’agit d’un véhicule qu’il ne fabrique pas, mais qu’il achète à Mitsubishi. Ce schéma, s’il trouve bien entendu un écho favorable chez le consommateur, n’est pas pérenne, et ne pourra pas dynamiser le marché de façon durable.

Malheureusement, les 2000 euros de bonus gouvernemental supplémentaires ne sont pas suffisants à combler l’écart entre les prix catalogue des VE et le prix qu’est prêt à dépenser le consommateur !

Ce dernier ne s’y est pas trompé, et préfère largement opter pour une solution de location, afin de ne pas porter le risque de la valeur résiduelle, élément clé dans le calcul du coût de détention d’un véhicule, quel qu’il soit ! Il serait intéressant de connaître la part d’achat et de location dans l’offre de promotionnelle de Peugeot qui propose sa iOn (jusqu’à la fin du mois d’Août) à 10900 euros, ou à partir de 199 euros par mois ;-)

À consulter : Notre page de suivi des immatriculations de VE