Les technologies développées à bord des Formule E servent aux voitures électriques de série telle que la DS 3 Crossback E-Tense

Directeur de DS Performance et de l’écurie DS en Formula E, Xavier Mestelan Pinon revient avec Automobile-Propre sur les enjeux de la compétition et ses liens avec le véhicule de série.

Si le milieu de la compétition apparaît souvent comme déconnecté de la voiture de « monsieur tout le monde », la Formule E entretient un lien bien plus fort avec l’univers de la série que d’autres compétitions. « La formula E est un accélérateur de recherche & développement et cela nous permet de développer des technologies plus rapidement. C’est dans un but de performance à court terme pour la Formule E mais aussi à long terme d’amélioration des produits de série » nous explique Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance, au ePrix de Monaco où l’écurie s’est imposée avec Jean-Eric Vergne.

« Les logiciels qui permettent de définir les technos retenus pour ces voitures – que ce soit la Formule E ou la série – sont des outils que nous avons développé en commun dans la mesure où les technologies retenues sont très proches de ce qui est utilisé dans les véhicules de série » complète t-il.

40 % d’énergie récupérée sur un tour

« Les seules choses que l’on peut développer, c’est tout ce qui est lié au groupe motopropulseur. On ne peut pas travailler sur l’aérodynamique qui est la même pour tout le monde » rappelle notre interlocuteur.

Des réglementations qui obligent les écuries à concentrer leurs efforts sur l’optimisation et la consommation d’énergie. Pour le responsable de l’écurie DS, un « step énorme a été fait au niveau de la régénération ». « Sur un circuit comme Monaco ; quand le pilote fa faire un tour de course il y a près de 40 % de l’énergie qu’il va consommer qui provient de ce qu’il a lui-même gagné sur ce tour sur les freinages. En moyenne, c’est 30 à 40 % sur l’ensemble des circuits. C’est phénoménal ! Ces progrès-là nous permettent d’aller plus loin avec des véhicules électriques ».

Du WRC à la Formula E

Ancien responsable du programme rallye chez Citroën, Xavier Mestelan Pinon a pris les rênes de DS Performance en 2018. Après ses victoires en WRC avec Sébastien Loeb, la Formule E s’impose comme un nouveau défi. « L’intérêt de la Formula E, c’est que je retrouve un challenge technique important. L’objectif c’est de gagner des titres, on est là pour être champions du monde. En parallèle, il y a une dimension essentielle qui est cet aspect de pédagogie auprès des utilisateurs, cet aspect R&D qui va faire progresser les véhicules de série » souligne-t-il. « On prend un virage très violent au niveau des constructeurs automobiles. Il y a peu de gens qui imaginent à quel point l’automobile et le transport en général vont changer dans les années à venir » complète t-il.

Xavier Mestelan Pinon (DS) : « La Formula E est un accélérateur R&D pour le véhicule de série »
4.7 (94.74%) 19 vote[s]