Voitures électriques et hybrides rechargeables : les immatriculations du mois d’octobre

Par Michaël TORREGROSSA

Avec près de 5.000 immatriculations enregistrées en octobre, le marché français des véhicules branchés poursuit sa progression. Des électriques aux hybrides rechargeables en passant par les utilitaires, retour sur les derniers chiffres du marché communiqués par l’AVERE France.

2861 voitures électriques immatriculées

Sur le segment de la voiture particulière, le tout électrique totalise 2861 nouvelles immatriculations au mois d’octobre, soit 1.65 % des ventes de véhicules neufs. Toujours en tête, la Renault Zoé totalise 1745 immatriculations soit plus de 60 % de parts de marché. Avec 410 exemplaires, la Nissan Leaf arrive en seconde position suivie par la Smart Fortwo qui totalise 108 immatriculations sur le mois écoulé. Arrivent ensuite la BMW i3 qui totalise 82 immatriculations sans son REX et la Volkswagen e-Golf avec 79 immatriculations.

Du côté des nouveaux entrants, notons l’immatriculation des 36 premiers Hyundai Kona électriques et la montée en puissance de la Jaguar i-Pace qui totalise 40 immatriculations sur octobre.

Au cumul, ce sont 23.173 voitures électriques qui ont été immatriculées depuis le début de l’année, soit une modeste progression de l’ordre de 13 % par rapport à 2017.

Loading…

L’Outlander PHEV en tête du segment hybride rechargeable

En constante progression depuis les trois derniers mois, le SUV hybride rechargeable de Mitsubishi s’offre la première marche du podium en octobre. Avec 167 exemplaires écoulés, il devance la Mini Countryman hybride rechargeable (147) et la BMW 225xe (111).

En y ajoutant les 1026 exemplaires enregistrés en octobre, le marché de l’hybride rechargeable totalise 11858 immatriculations depuis le début de l’année, soit une progression de 32 % par rapport à l’année précédente.

Le Kangoo ZE indétrônable sur le segment des utilitaires électriques

Sur l’utilitaires électriques, les mois se suivent et se ressemblent. Avec respectivement 388 et 124 unités écoulées, le Kangoo ZE et la version commerciale de la Zoé conservent les deux premières places du podium.

Clôturant le podium, le Nissan e-NV200 réalise l’une de ses plus belles performances de l’année avec 95 immatriculations.

Avec 833 nouvelles immatriculations en octobre, le marché utilitaire électrique totalise 6364 immatriculations sur les dix premiers mois de l’année, soit une hausse de 30 % par rapport à 2017.

Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • Il est frappant de comparer les ventes France avec les ventes US.
    Les 4 leaders US sont la T3, Prius PHV, TS à voir sur:
    https://insideevs.com/monthly-plug-in-sales-scorecard/
    Si l'on compare avec nous qui ne sommes que environ 3 fois moins nombreux, un ocean nous sépare aidé par le pragmatisme du client US.
    Nissan Leaf pas mal placée et les gros SUV européen en fin de tableau!
    Si l'on pouvait avoir un commentaire de Michaël TORREGROSSA ce serai bien.
    Je viens de voir sur le trottoir d'un concessionnaire Toyota dans Paris 19 une voiture Prius PHV qui partait chez Peugeot...j'ai même pu prendre en photo de la carte grise qui était posée au dessus du tableau de bord! On espère qu'ils sauront s'en inspirer.

  • Un mois exceptionnel ? Si, si. Regarder de près les chiffres. On a vu depuis des années que la vente de voiture électrique et fortement liée à l’époque de l’année. Ainsi la vente cumulée des EV depuis 2011 en mars est 14000 mais pour aout ce n’est que 6000. Pour vraiment apprécié une tendance il faut comparer les chiffres pour le même mois il y a un an, plutôt que le mois précédent. Pour octobre 2018 on voit une croissance de 63.4% sur octobre 2017. Vu de cet angle c’est la plus grande croissance depuis mai 2016 !
    Pour le moment c’est un chiffre isolé. Est-ce que l’on verra une tendance en novembre qui est normalement un mois assez faible ? Regardez bien les chiffres pour novembre quand ils sont publiés dans un mois. 2000 sera déjà un excellent résultat (+20%). Si jamais on arrive à 2700, qui est pourtant moins que le chiffre d’octobre 2018, on aura une « tendance » de croissance très forte par rapport à l’année dernière.

  • Les plug-in hybrides sont achetées car elles sont peu malussé, la TVS est indexée sur les rejets de CO2, la TVA est récupérable, les chauffeurs de taxi, les flottes d'entreprise en profite, une fois achetée bien peu de ces plug-in hybrides seront branchée sur une prise !

    • Avec mon hybride rechargeable je suis aujourd’hui à 2,6 litres pour 100 km. Avec mon diesel précédent j’etais a plus de 7l/100km.
      Franck vous qui avez apparement une expérience vous êtes à combien? A moins que cela soit une affirmation gratuite!

  • J'ai acheté un model X d'occasion a l'étranger et je l'ai donc immatriculé en France.
    Il compte donc dans ces chiffres comme un neuf?

  • Un constat,
    Les triplettes se vendent encore en nombre (citadines et peri-urbain proche)
    La zoe, leaf, i3, ioniq, soul se vendent en majorité car elles correspondent à un usage peri-urbain plus lointain
    La vente des autres modèles (à grosse batterie) reste marginale. (routiére)

    Information entendu ce soir, la prime à la conversion permet l'achat de diesel à 47%, essence à 46%, et 7% pour les VE

    En associant ces deux faits, puise en déduire que l'offre des VE est trop
    - chère
    - inadapté
    -
    ?
    Une autre vue serai la production (ou disponibilité) des VE trop faible.
    L'évolution en 2019 va être instructive avec le contexte actuel (hausse de taxe, effet du salon parisien, nouveaux modèles)

    • Oui. Inadaptée. Pour une familiale routière, les prix et l'autonomie restent un frein. Pour une citadine ou seconde voiture périurbaine, la zoe et trop chère et handicapée par sa locabat. Dans ce même segment, ben pas bcp de concurrence et de modèles a prix raisonnable.

      • Pourquoi parler encore de la locabat comme un frein alors qu'elle n'est plus obligatoire depuis environ 6 mois ?

    • Aujourd’hui il y a de nombreux facteurs qui ont où freinent le développent du VE en France, les lobies, les constructeurs en particuliers, la presse, mais la disponibilité va aussi en être une dans les années à venir et quand cela va arrivé le consommateur aura deux choix dont l’un et de ne pas commander un produits qu’il ne voudra pas où plus.

  • Dire qu'il y en a encore qui défendent les hybrides sans comprendre que lorsque le prix de l'essence ou du diesel aura doublé il paieront aussi cher leur carburant même si leur conso à baissé...et en plus ils se feront avoir sur l'entretien, les taxes diverses, les pannes... Une manne pour l'etat ces gens...

    • L'augmentation du carburant n'est pas un argument non plus. En 2006 y avait deja un pic a 1,55 euros le litre de sp95

    • L'entretien… Ça a pas été dégonflé plusieurs fois, ce mythe ? En tous cas, venant de me faire un "entretien" de première année sur une Ioniq (aucune intervention, que des "vérifications") à 80 euros, je ne crois pas qu'on économise tant que ça sur ce poste. Quant aux pannes, on n'est plus dans les années 80, les thermiques sont tout à fait fiables.

  • En dehors des chiffres , j'ai l'impression nette qu'une fois sur la route , la Zoe est bien présente , on la voie un peu partout (au contraire de la ma I3 )

  • On devrait voir l'effet de la hausse du prix du pétrole dans les prochains mois car bien que l'état fasse tout pour cacher la solution évidente du passage au 100 % électrique , c'est justement tellement évident que de plus en plus d'automobilistes commencent à y penser !

  • A suivre en décembre et janvier et 1er trimestre 2019 car effet décalé
    - Effet "Salon" (Mondial Paris) sur tous les VE dont la 1ère de France la zoé
    - arrivée des coréennes Hyundai Kona et Kia Niro EV 64 (kWh utiles) surtout selon prod et délais de livraisons

  • Avec une progression de 32% par rapport à l'année précédente je vois que les français commencent à comprendre que l'hybride rechargeable était la solution du moment, et pour peut-être 10 ans encore.
    Et je vois aussi (petite satisfaction personnelle ) que l'Outlander PHEV que j'ai acheté il y a un peu plus de 4 ans tient toujours le haut du pavé dans la catégorie.
    Bien cordialement,
    Serge Rochain

Ce site utilise les cookies.