Associé au designer Pininfarina, VinFast s’apprête à attaquer le marché européen avec le VF e35, un SUV électrique haut de gamme concurrent du Tesla Model Y.

Après les Chinois BYD, Nio, Xpeng, c’est au tour du jeune constructeur vietnamien VinFast d’officialiser son arrivée sur le continent européen. Issue de Vingroup, plus grand conglomérat du Vietnam, la marque était déjà présente en 2018 au Mondial de l’Automobile de Paris pour y présenter une première offre de véhicules thermiques. Désormais, c’est d’électrique qu’il est question. Après avoir enregistré plus de 25 000 précommandes pour le VF e34, un SUV compact réservé à son marché local, le constructeur précise ses ambitions internationales avec son prochain SUV électrique, le VF e35.

Réservé au marché vietnamien, le VF e34 a été lancé en mars 2021.

Un SUV électrique aux allures de coupé

Destiné aux marchés européens et nord-américains, le VF e35 prend la forme d’un grand SUV aux allures de coupé. De taille équivalente à un Tesla Model Y, il affiche 4,75 m en longueur. Décliné en traction ou en transmission intégrale, il développera jusqu’à 300 kW de puissance et autorisera une autonomie de l’ordre de 500 kilomètres en cycle WLTP.

À l’intérieur, la philosophie est extrêmement proche des modèles de Tesla. Dépourvu de combiné d’instrumentation, le VF e35 concentre toutes ses fonctionnalités sur un grand écran tactile. Placé en position horizontale, au centre du tableau de bord, celui-ci pourra être complété par un dispositif d’affichage tête haute.

Pour concevoir son intérieur, VinFast s’est très largement inspiré de Tesla

VF e36 : un SUV en format break

Sur le segment supérieur, la gamme sera complétée par le VF e36, un grand SUV au format break. Destiné à concurrencer le Tesla Model X, celui-ci devrait recevoir une batterie de plus de 100 kWh.

D’autres modèles seront annoncés dans le courant du premier trimestre 2022. Probablement sur des segments plus compacts.

Du côté des batteries, les capacités embarquées ne sont pas encore officiellement communiquées. On sait toutefois que VinFast s’est associé au groupe chinois Gotion High-Tech sur la technologie LFP (Lithium-Fer-Phosphate). Des partenariats ont également été conclus avec ProLogium pour les batteries solides et StoreDot, société israélienne spécialiste de la charge ultrarapide.

Sur le plan industriel, le constructeur s’est donné les moyens de ses ambitions. Dirigé depuis fin juillet par Michael Lohscheller, l’ex-patron d’Opel, VinFast compte déjà une première usine en activité. Basée à Haï Phong, à une centaine de kilomètres à l’est de Hanoi, celle-ci est capable de produire jusqu’à 250 000 véhicules par an.

Installée à une centaine de kilomètres à l’est de Hanoi, l’usine de VinFast dispose d’une capacité de production de 250 000 véhicules par an

Une commercialisation à la Tesla

France, Allemagne et Pays-Bas. VinFast a sélectionné trois marchés à fort potentiel pour débuter ses activités en Europe. Les VF e35 et VF e36 y seront proposés en précommandes à compter de la mi-2022.

Contrairement à d’autres marques asiatiques comme MG, VinFast ne fera pas appel à un réseau de concessionnaires pour se lancer. En lieu et place, la marque vietnamienne entend se rapprocher du modèle de Tesla en associant la vente en ligne à un réseau de succursales détenues en propre. Les premières implantations sont annoncées pour l’été 2022. Côté SAV, des opérateurs mobiles seront utilisés avant la mise en place d’un premier réseau d’ateliers.