Selon le dernier baromètre publié par l’Avere France et la plateforme d’interopérabilité GIREVE, la France comptait près de 30.000 points de recharge publics opérationnels à début juin 2020. Un chiffre qui n’a malheureusement que peu évolué par rapport au bilan précédent en raison du Covid-19.

Alors que les ventes de voitures électriques ne cessent de progresser, force est de constater que le déploiement des bornes de recharge publiques ne suit pas la même tendance. Dans un contexte où le Covid-19 a fortement ralenti les travaux en cours, le réseau national a à peine progressé au cours des derniers mois. Selon le dernier baromètre publié par l’Avere France et GIREVE, 276 nouveaux points de charge ont été installés, dont seulement 8 à la puissance supérieure à 50 kW, au cours par rapport à fin mars, date de parution du dernier baromètre.

En élargissant le calcul à fin 2019, ce sont au total 1188 points de charge supplémentaires qui ont été déployés dans l’Hexagone sur une période de l’ordre de 5 mois. Au regard des quelque 44.000 voitures électriques et hybrides rechargeables immatriculées sur la même période (janv-mai 2020), cela semble assez peu. D’autant plus que la proportion de nouvelles bornes à charge rapide semble relativement faible.

Fin décembre 2019Fin mars 2020Fin juin 2020Evolution mars – juin
Charge  > 50 kWnc17801.788+ 8
Charge  > 24 kW2551nc2.395nc
Charge  < 11 kW74537.6497.637-12
Charge 11 – 49 kWnc20.14920.399+ 250
TOTAL PDC28.66629.57829.854+ 276

En matière de répartition, les bornes de charges accélérées (11-22 kW) restent toujours majoritaires. Elles représentent près de 20.000 points de charge, soit le tiers de l’ensemble du réseau national. Le reste se répartit entre les bornes à charge normale et rapide (>50 kW) qui représentent respectivement 7.637 et 1.788 points de charge installés.

 

Source : Avere France

Avis de l'auteur

Uniquement basé sur une compilation de chiffres, ce baromètre n’a pas grand intérêt s’il n’est pas mis en perspective avec la réalité et les besoins du marché. Déployer des bornes, c’est bien ! Les placer au bon endroit c’est encore mieux !

Si les efforts entrepris par les collectivités pour permettre à chacun de pouvoir recharger sont essentiels, le maillage du réseau autoroutier reste un sujet majeur. Chez AP, nous sommes en train d’organiser un road-trip Paris-Strasbourg avec plusieurs véhicules électriques  (non, nous ne vous dirons pas lesquels !), c’est une vraie misère ! 500 kilomètres, ce n’est pas si long compte tenu de l’autonomie des voitures électriques actuelles. Nous allons toutefois être contraints de sortir de l’autoroute pour recharger (en 7 kW sic) faute d’un maillage suffisant.

Bref, se cacher derrière des chiffres en faisant croire que tout va bien ne fait pas avancer le schmilblick. Note pour le prochain baromètre :  intégrer une carte présentant le déploiement des stations de recharge rapide le long des corridors autoroutiers. N’ayons pas peur de montrer les trous dans la raquette ! C’est aussi comme cela que l’on peut avancer !